Accueil Revue de presse Le Canton de Genève s’engage pour une agriculture durable

Le Canton de Genève s’engage pour une agriculture durable

Le Conseil d’Etat genevois souhaite ramener l’agriculture au centre de notre ville urbaine. Il encourage également les habitants à manger davantage les produits cultivés localement. Deux projets de loi seront présentés au Grand Conseil.

Le Conseil d’Etat genevois s’engage pour une agriculture durable. Il a présenté ce mercredi face à la presse de nouvelles mesures afin de promouvoir et soutenir l’agriculture genevoise. Deux projets de loi seront prochainement présentés au Grand Conseil. Le Conseil d’Etat prévoit de renforcer son aide aux paysans afin de faire face aux changements climatiques actuels et futurs. Le gouvernement a notamment insisté sur le développement du lien entre production et consommation. Le détail avec Antonio Hodgers, Président du Conseil d’Etat.

Antonio Hodgers  Président du Conseil d’Etat

Des réflexions seront notamment menées pour optimiser la collecte des eaux de pluie. L’accompagnement vers d’autres modes de production agricoles ainsi qu’une incitation à contracter des assurances contre certains risques (gel, grêle) feront également l’objet de réflexions.

Economie de proximité

Avec ce projet, le Conseil d’État cherche également à sensibiliser les consommateurs à la thématique de l’agriculture locale. Aujourd’hui, seuls 50% des produits cultivés à Genève sont consommés dans le canton. Pour Antonio Hodgers, pour être une société durable il faut déglobalisé l’économie et revenir à une économie de proximité.

Antonio Hodgers  Président du Conseil d’Etat

Pour augmenter cette part de produits cultivés et consommés dans le canton, le gouvernement compte sur l’association MA-Terre. Créée en 2019, elle est chargée de faire le lien entre les Genevois et les producteurs. Le Conseil d’Etat prévoit de lui allouer un budget de 300’000 francs par an.

Radio Lac