Accueil Revue de presse Genève: l’arrière de la gare Cornavin fera la part belle à la...

Genève: l’arrière de la gare Cornavin fera la part belle à la nature

Dans le cadre de l’extension de la gare Coravin en souterrain, la Ville de Genève a lancé un concours d’architecture pour le secteur nord-ouest de la gare, devant les Grottes. Un projet pluridisciplinaire issu de cinq bureaux d’architecte et d’ingénieur a emporté l’adhésion du jury. Il fait la part belle à la végétalisation et à la mobilité douce. Il devrait voir le jour en 2030. 

C’est le projet « Girard aux Grottes » qui a remporté le concours d’architecture lancé par la Ville de Genève dans le cadre de l’extension de la gare Cornavin. Une extension en souterrain de la gare qui vise à doubler le trafic ferroviaire d’ici 2030 pour atteindre 100’000 voyageurs par jour. L’aménagement prévu se situe derrière Cornavin, au nord-ouest, devant le quartier des Grottes. Il sera piéton et largement végétalisé. Le projet « Girard aux Grottes » a été choisi parmi quatre concurrents. Il a emporté l’adhésion unanime du jury, comme l’explique Frédérique Perler, la Conseillère administrative chargée de l’aménagement, des constructions et de la mobilité en Ville de Genève.

Frédérique Perler Conseillère administrative chargée de l’aménagement, des constructions et de la mobilité en Ville de Genève

Le projet est issu d’une équipe pluridisciplinaire de cinq bureaux qui réunit l’architecture, l’ingénieurie civile et mobilité. Le chantier se fera après celui de la gare souterraine et devrait débuter à l’horizon 2030 mais les premières études vont commencer prochainement.

Lutte contre le réchauffement climatique

« Girard aux Grottes » vise à réduire l’impact du réchauffement climatique avec des espaces de verdure du côté de la rue de la Servette et du côté de l’îlot 13. Une nécessité pour  Frédérique Perler, la Conseillère administrative chargée de l’aménagement, des constructions et de la mobilité en Ville de Genève.

Frédérique Perler Conseillère administrative chargée de l’aménagement, des constructions et de la mobilité en Ville de Genève

Les infrastructures sont l’occasion de requalifier l’endroit pour en faire un espace public de qualité. Les voitures de transit devraient disparaitre pour faire place aux piétons et aux vélos. L’espace est doté d’un revêtement en gravier compacté. Maxime Monnier est architecte paysagiste chez Monnier architecture à Lausanne, un des lauréats du concours.

Maxime Monnier Architecte paysagiste – Monnier architecture à Lausanne

Une partie des arbres prévus sera en pleine terre. Ceux situés au-dessus de la gare disposeront d’un mètre à un mètre cinquante de terre pour leurs racines. Maxime Monnier.

Maxime Monnier Architecte paysagiste – Monnier architecture à Lausanne

Extension de la Gare pour 2030

L’extension souterraine de la gare Cornavin a été décidée en 2012 par la Confédération, le Canton et la Ville de Genève. Il s’agit d’adapter les infrastructures ferroviaires pour accroitre la capacité de la gare et permettre le dédoublement de l’offre à l’horizon 2030, soit 100’000 voyageurs journaliers. Un plan directeur de quartier a établi et constitue les bases de ce concours. « Girard aux Grottes » va se faire de manière coordonnée avec les autres chantiers. Frédérique Perler.

Frédérique Perler Conseillère administrative chargée de l’aménagement, des constructions et de la mobilité en Ville de Genève

Une verrière vient se dresser devant les voies, comme à l’ancienne dans les gares du 19ème siècle. Elle va servir également de panneau antibruit et de marquise pour les voyageurs. Le plan localisé des Grottes va devoir être revu à la lueur de ce projet d’extension.

Les quatre projets en concours sont exposés à la salle du Faubourg dans le quartier de Saint-Gervais

Radio Lac