Accueil Revue de presse Genève adopte une loi pour favoriser les personnes à mobilité réduite

Genève adopte une loi pour favoriser les personnes à mobilité réduite

Le Grand Conseil genevois a accepté jeudi soir une nouvelle loi qui oblige tout nouveau logement à pouvoir s’adapter à une personne à mobilité réduite.

Elle permettra aussi à ces personnes de réclamer aux propriétaires des aménagements de leur logement, même ancien. Cette loi consacre un principe de la nouvelle constitution genevoise qui prévoit l’accessibilité pour tous aux bâtiments.

Aux dires des députés qui se sont battus pour l’adoption de cette loi, le combat a été musclé pour faire admettre aux propriétaires cette obligation. La loi s’applique en cas de nouveaux logements, ils devront prévoir des ouvertures suffisamment grandes pour accueillir des personnes en chaise roulante mais aussi concevoir des pièces assez vastes. Bref, les propriétaires devront rendre adaptables les logements sans trop de frais et ce dès la construction. La loi s’applique aussi en cas de rénovation. Mais surtout elle permettra aux personnes à mobilité réduite de demander à leur logeur d’adapter le logement qu’elles occupent déjà.

L’accessibilité aux bâtiments est l’une des préoccupations majeures de Pro Infirmis. Comme l’explique son président, Nicolas de Tonnac, lui-même paraplégique.

Nicolas de Tonnac Président de Pro Infirmis

Vous l’aurez compris, cette nouvelle loi votée hier par le Grand Conseil prend toute son importance dans une société qui vieillit. Si elle est appliquée correctement bien sûr. Elle permettra à des personnes de rester chez elle en toute autonomie, ce qui réduira forcément le coût de la prise en charge pour la société.

Radio Lac