Accueil Revue de presse En plein coeur de Nyon, le parc de la Morâche conjugue nature,...

En plein coeur de Nyon, le parc de la Morâche conjugue nature, art et mobilité douce, et rapproche les habitants

La population est invitée à inaugurer le nouveau parc de la Morâche, vendredi 7 septembre prochain, de 16h à 18h30. Des interventions musicales, dont un concert de cor des Alpes sur échasses, un atelier photo avec la galerie Focale ou encore une initiation à la pétanque par le club La Nyonnaise sont au programme de la manifestation. Partie officielle à 17h en présence de la Municipalité, de M. Simon Lamunière, Président du jury du concours pour l’installation d’une oeuvre d’art dans le parc, et de M. Jean-Yves Le Baron, architecte-paysagiste.

Situé en plein coeur de Nyon, à deux pas de la gare et de toutes les commodités, le parc de la Morâche est un lieu polyvalent destiné à la détente, aux rencontres et aux loisirs, tout en étant un lieu de passage. D’une surface de 12’000m2, il est conçu pour favoriser la biodiversité dans le prolongement du vallon du Cossy tout proche. On y trouve notamment une fontaine, une place de jeux, un verger, une prairie et des carrés potagers.

Réalisé par l’Atelier du paysage, le parc de la Morâche fait actuellement l’objet d’une présentation dans le cadre de l’exposition Villes sauvages – la biodiversité urbaine et ses racines, organisée par le Musée et jardins botaniques cantonaux à Lausanne (botanique.vd.ch).

L’inauguration du parc est également l’occasion de découvrir « Les Ailes du Cossy », un velum – ou toile d’ombrage – composé de deux voiles imprimées aux motifs répétitifs et contrastés, inspirés par le plumage d’oiseaux migrateurs, et de trois piliers facettés de béton.

Conçue par l’artiste d’origine fribourgeoise Emilie Ding à l’occasion d’un concours d’art intégré, cette pièce est exceptionnelle en raison de la complexité de sa réalisation. Ce travail de haute précision a été confié à form|c, spécialisé dans la création et la réalisation d’éléments en béton et aux concepteurs d’ouvrages d’art du bureau INGPHI ; il a été rendu possible grâce au soutien de Fransim SA.

Ville de Nyon