Accueil Revue de presse À Annemasse, « personne ne s’est plaint l’an dernier qu’il n’y avait...

À Annemasse, « personne ne s’est plaint l’an dernier qu’il n’y avait pas assez de travaux »

En 2019, 16,3% des dépenses réelles de fonctionnement ont été englouties par l’aménagement urbain et donc les travaux engagés à Annemasse. C’est ce qu’il ressort des comptes de la Ville pour 2019 qui ont été passés au crible, lors du conseil municipal jeudi 18 juin. Avec l’éducation (17,1%), c’est un des postes de dépenses les plus importants. Près de 6 millions d’eu…

Le Messager