Accueil Revue de presse Une sonde pour éviter l’utilisation de fongicides sur les pommes

Une sonde pour éviter l’utilisation de fongicides sur les pommes

La récolte des pommes bat son plein depuis août et jusqu’en novembre. Ce fruit, comme tant d’autres, est susceptible d’attraper des maladies. Afin d’éviter l’utilisation de fongicides, certains producteurs se sont équipés d’une sonde qui permet de détecter l’attaque d’une maladie: la tavelure. 

La saison des pommes est de retour. Chaque année, la cueillette s’étale d’août à novembre, en fonction des variétés. Et comme pour tous les fruits, il existe des risques de maladies. Celle qui touche surtout les pommes est la tavelure. Il s’agit d’une affection causée par un champignon et qui cause des lésions sur le fruit, les feuilles et même le bois. Pour éviter au maximum l’utilisation de fongicides, certains producteurs se sont équipés d’une sonde. C’est le cas de Jean-Marc Pallud, arboriculteur à Plan-les-Ouates.

Jean-Marc Pallud Arboriculteur à Plan-les-Ouates

Au total, Jean-Marc Pallud cultive 17 variétés de pommes sur 3 hectares. La majorité est résistante à la tavelure.

Jean-Marc Pallud Arboriculteur à Plan-les-Ouates

Ce système a été installé ce printemps dans le verger de Jean-Marc Pallud.

Radio Lac