Accueil Revue de presse Un quart des ustensiles de barbecue sont polluants

Un quart des ustensiles de barbecue sont polluants

Trois laboratoires cantonaux de Suisse dont celui de Genève ont controlé une centaine d’objets métalliques courant pour barbecue. Leurs conclusions sont alarmantes. Un quart d’entre eux pose problème. A l’épreuve du feu, ils libèrent des métaux et peuvent donc être nocifs pour la santé. Les amateurs de saucisses et de grillades sont invités à se montrer vigilants au moment de l’achat.

Les chimistes cantonaux de Suisse (ACCS) ont contrôlé une centaine d’objets pour barbecue parmi lesquels 45 brochettes de barbecue, 19 grilles, 17 rôtissoires à poisson, à viande et à légumes, 11 plateaux de barbecue et 7 ustensiles pour barbecue.

Que dit la loi?

La législation ne tolère la libération de métaux qu’en quantités techniquement inévitables et pour autant qu’elles ne mettent pas la santé en danger. En conséquence, l’utilisation d’alliages appropriés doit être assurée lors de la fabrication. Les produits testés étaient principalement des marchandises importées d’Asie et la Chine était généralement spécifiée comme pays de production. Les produits identifiés comme non conformes ont été retiré du marché.

Dr Patrick Edder Chimiste cantonale genevois

A quoi s’expose t-on?

Un quart de ces produits sont défectueux en raison d’une libération excessive de métaux tels que le nickel, le manganèse, le chrome, le cobalt, le plomb, le cuivre, le zinc, etc. La catégorie des rôtissoires de poisson, de viande et de légumes a révélé des résultats particulièrement mauvais, avec plus de la moitié des non-conformités.

Après une exposition prolongée ou répétée, ces libérations peuvent avoir des effets négatifs sur la santé car les métaux se retrouvent dans notre assiette. Le Dr Patrick Edder, chimiste cantonal de Genève recommande de surveiller l’état de corrosion des ustensiles et d’éviter des produits de nettoyage trop agressifs. Un auto-contrôle des importateurs suisses d’ustensiles de barbecue incriminés est demandé. Les chimistes cantonaux suisses poursuivront leurs contrôles

Radio Lac