Accueil Revue de presse Semaine de l’entrepreneuriat – Comment entreprendre à Genève ?

Semaine de l’entrepreneuriat – Comment entreprendre à Genève ?

La semaine prochaine, du 16 au 21 novembre se tiendra la semaine de l’entrepreneuriat à Genève, un événement organisé en partenariat avec la CCIG et l’Université de Genève. A l’occasion de cet événement qui prendra une forme inédite, nous avons rencontré les organisateurs ainsi que plusieurs jeunes entrepreneurs genevois qui nous ont présenté leur projet.

Au programme, Constanze Moeller, coordinatrice de la Semaine de l’Entrepreneuriat et chargée de projets à la communication d’UNIGE et Laurent Miéville, initiateur de l’édition genevoise et directeur du bureau transfert technologie UNIGE – HUG – HES-SO Genève nous présenteront l’édition 2020 de cette semaine dédiée à l’entrepreneuriat. Nous recevrons ensuite Maël Azokly, président de l’association Azuni et co-président de l’initiative E-Space, un projet qui propose des masterclass pendant la manifestation ainsi que Ary Jmor, entrepreneur et fondateur de Siropbot puis Ezgi Gozlugol et Ezia Oppliger, étudiantes en bachelor sciences bio médicales et co-initiatrices du projet « Ose ».

 

Semaine de l’entrepreneuriat: un projet pour encourager les genevois à entreprendre.

Entreprendre peut paraît un bien grand mot quand on ne sait pas par où commencer. L’objectif de la semaine de l’entrepreneuriat est de donner les clés à toutes les personnes qui souhaitent entreprendre, qui ont une idée ou un projet pour qu’elles osent se lancer. Nos invités, Constanze Moeller, coordinatrice de la Semaine de l’Entrepreneuriat et Laurent Miéville, initiateur de l’édition genevoise de cet événement nous explique que leur but est de généraliser la culture de l’entrepreneuriat et de développer des réseaux d’entrepreneurs. En effet, Genève propose un terreau fertile pour les start-up avec un grand réseau de coachs, de structures d’accompagnement, d’incubateurs… La ville est propice au développement des projets et le rôle de la semaine de l’entrepreneuriat est de permettre aux entrepreneurs d’entrer en contact avec ce réseau et de pouvoir développer leurs projets.

Au cours de la semaine, de nombreux thèmes liés à l’entrepreneuriat seront abordés sous forme de conférence virtuelle. Le contenu sera varié avec des sessions plus générales comme « Comment créé une entreprise à Genève » ainsi que des conférences qui rentreront plus en détails dans des sujets précis comme le financement, le crowdfunding…

Pour s’adapter à la situation sanitaire, l’événement a du faire preuve d’agilité et revêtir un nouveau visage digitalisé afin de proposer le contenu au plus grand nombre. De cette nécessité de s’adapter est née la plateforme liberezvosidees.ch où prendra vie l’événement.

 

Les étudiants au coeur de la semaine de l’entrepreneuriat.

L’une des vocations de la Semaine de l’Entrepreneuriat est de faire le lien entre université et vie professionnel à travers l’entrepreneuriat car entreprendre c’est avant tout travailler. A ce titre, l’événement soutient les initiatives des étudiants de l’Université de Genève.

Nous avons reçu Maël Azokly qui préside l’association Azuni, une association estudiantine qui prépare les étudiants à entreprendre dans le monde actuel et leur donne envie de se lancer. Pour lui, le secret de l’entrepreneuriat est de dépasser ses peurs, d’être curieux et de faire sans avoir peur de se lancer.

Dans le cadre de la Semaine de l’Entrepreneuriat, une initiative étudiante baptisée E-Space prendra vie. Il s’agit d’un événement hybride au sein de la manifestation qui se tiendra du 17 au 19 novembre et qui aura pour vocation de proposer des masterclass sur l’entrepreneuriat. Parmi les sujets abordés dans ces masterclass, un focus sera fait sur « comment s’adapter à une société disruptive? » ainsi que sur la question du futur du monde du travail. Deux problématiques très actuelles pour les jeunes qui arrivent sur le marché du travail.

Parlons Economie Mael Azokly, co-président de l’initiative E-Space

 

Deux initiatives genevoises qui ont le vent en poupe.

Qui parle mieux d’entrepreneuriat que les entrepreneurs eux-même ? Nous avons reçu Ary Jmor, fondateur de Siropbot ainsi que Ezgi Gozlugol et Ezia Oppliger, co-initiatrices du projet « Ose » pour nous parler de leurs projets et de leurs parcours.

Ary Jmor, 28 ans a commencé par lancer Siropbot comme un projet personnel. Il s’agissait alors d’un bot (comprendre robot conversationnel) pour trouver des restaurants. Puis petit à petit, avec le feedback de ses proches, il a amélioré son application et l’a développer jusqu’au jour où des entreprises externes se sont intéressées à son projet.

Il nous explique:

Parlons Economie Ary Jmor, fondateur de Siropbot

Ezgi Gozlugol et Ezi Oppliger sont quand à elles étudiantes en sciences bio-médicales et c’est en recoupant deux de leurs cours qu’elles ont eu l’idée de développer « Ose », un préservatif en cellulose bactérienne. Cette matière issue de la fermentation acétiques des cellules peut être utilisée comme bio-polymère. Dans le projet des deux étudiantes genevoises, elles l’utilisent pour remplacer le latex. Ce nouveau préservatif présente l’avantage  d’être fait dans une matière biocompatible et donc ne provoque pas d’allergie contrairement au latex.

Elles nous ont détaillé leurs travaux:

Parlons Economie

La semaine de l’entrepreneuriat se tiendra du 16 au 21 novembre 2020 en direct sur la plateforme www.liberezvosidees.ch. Vous retrouvez tous les programmes des conférence dès aujourd’hui sur le site et dès lundi vous pourrez suivre toutes les sessions en direct sur le site. L’événement est ouvert à tous sans inscription.

Radio Lac