Accueil Revue de presse « Mire » pour en mettre plein la vue des voyageurs du Léman express

« Mire » pour en mettre plein la vue des voyageurs du Léman express

«Mire» c’est le nom du projet dévoilé ce lundi par le Canton de Genève. Un projet d’art dans les gares du Léman express. Treize œuvres d’art disséminées dans cinq gares pour démocratiser l’art vidéo et l’art contemporain. 

Le projet « Mire », ce sont 13 œuvres d’art contemporain disséminées dans 5 gares du Léman express. Les œuvres présentées sont des vidéos, des images en mouvement, qui entrent en résonance avec la mobilité symbolisée par les gares CEVA. Le projet mûrit depuis 2017 et il a été inauguré ce matin à la gare de Champel par les  acteurs principaux, le Canton de Genève, le Fonds cantonal d’art contemporain et les CFF.

A Genève-Champel, un écran géant de 15 mètres de long accueille les voyageurs au premier sous-sol de la gare, avec des vidéos d’une artiste d’origine sud-américaine. Diane Daval, la Responsable du Fonds cantonal d’art contemporain.

Diane Daval Responsable du Fonds cantonal d’art contemporain

Oeuvres géantes et oeuvres plus petites

Les autres gares proposent également des œuvres géantes, une à Lancy-Pont-Rouge, une aux Eaux-Vives et deux à Chêne-Bourg. D’autres écrans plus petits attendent également les voyageurs au-dessus des ascenseurs à l’entrée des gares. Des œuvres qui peuvent être vues par les habitants du quartier également. Le but : ouvrir l’art contemporain à un large public. 50’000 voyageurs passent dans ces gares, rappelle Thierry Apothéloz, le Conseiller d’Etat chargé de la cohésion sociale.

Thierry Apothéloz Conseiller d’Etat chargé du Département de la cohésion sociale

Effectivement, Genève joue un rôle pionnier dans l’art vidéo depuis les années 70 avec André Iten et le Centre pour l’image contemporaine, le CAC à Saint Gervais. Diane Daval.

Diane Daval Responsable du Fonds cantonal d’art contemporain

Faire le tour des œuvres en prenant le Léman express.

Le visiteur pourra s’arrêter successivement dans les cinq gares de Lancy-Pont-Rouge à Chêne-Bourg. Notez que les visites guidées ne sont pas permises à cause de la dangerosité des quais. Mais la borne Mire, qui se trouve à côté des œuvres, contient toutes les informations nécessaires.

Le projet Mire va durer 10 ans et les vidéos seront changées chaque année.

Radio Lac