Accueil Revue de presse Les étudiants genevois s’inquiètent pour leurs diplômes

Les étudiants genevois s’inquiètent pour leurs diplômes

Des étudiants des collèges genevois de 4ème année s’inquiètent pour leur maturité et pour les diplômes de fin d’étude. Dans une lettre, ils se plaignent du manque d’information du Département de l’instruction publique concernant les examens, leurs dates et leur champ d’application. Le DIP répond que la décision est fédérale et qu’elle devrait tomber ces prochains jours.

« Bien que la possibilité de commencer des études ou un emploi en automne soit assurée par le Conseil fédéral, les élèves de dernière année des écoles de culture générale, des filières de maturité professionnelle ainsi que les élèves de la passerelle mais surtout des gymnases se retrouvent en grande difficulté », écrivent dans une missive les étudiants. Ils se plaignent de n’avoir aucune information concernant la date des examens, à savoir s’ils seront maintenus et quel sera leur champ d’étude.

Le temps presse

Les examens sont prévus le mois de mai prochain et le temps presse, rappellent les élèves. Les révisions débutent normalement au moment des vacances de Pâques, or leur champ d’application n’a pas été défini par les professeurs. Les examens représentent 50% de la note finale de la maturité d’où l’importance de s’y prendre assez tôt. Ils craignent que les directions des établissements ne donnent aucune information avant début mai, soit au dernier moment.

Inégalité des chances

Les bibliothèques sont actuellement fermées et il est très difficile pour certains de travailler dans de bonnes conditions, ce qui réduit leur chance de réussite. Certains étudiants se retrouvent confinés à la maison avec une grande famille bruyante.

Le DIP rappelle que la décision appartient à la Confédération

Contacté le porte-parole du Département de l’instruction publique genevois, Pierre-Antoine Preti explique que la décision dépend de Berne. Le Canton est en attente d’une décision du Conseil fédéral, seul habilité à édicter les ordonnances pour l’enseignement du Secondaire II. Une décision qui se prend néanmoins en collaboration avec la Conférence des directeurs cantonaux de l’instruction publique.  Le Canton de Genève, une fois les ordonnances adoptées, va appliquer les mesures et déterminer les modalités d’application.

Les certifications, maturité, diplôme et CFC, devraient avoir lieu à la date prévue, selon le DIP genevois. Juste à l’instant le Conseil fédéral a décidé de prolonger le semi-confinement jusqu’au 26 avril, soit 7 jours de plus que ce qui était prévu (19 avril). Il va élaborer un concept sur la façon d’assouplir ce confinement, étape par étape qui devrait avoir lieu avant fin avril.

 

Radio Lac