Accueil Revue de presse Le travail du sexe est un travail, un appel à signatures est...

Le travail du sexe est un travail, un appel à signatures est lancé

« Le travail du sexe est un travail.ch », c’est le nom de l’appel à signatures lancé ce vendredi par plusieurs associations romandes actives dans la défense des travailleurs et travailleuses du sexe.

L’appel veut contrer la campagne abolitionniste « Stopp-Prostitution » lancée en Suisse allemande avant l’été. Fraunenzentrale, une organisation zurichoise veut pénaliser le client comme le fait depuis plus de dix ans la Suède ou plus récemment la France. Une très mauvaise idée pour les défenseurs des prostituées, mais aussi pour d’autres organisation comme Amnesty ou l’aide suisse contre le Sida. Elle donne une vision infantilisante et victimisante des travailleurs et travailleuses du sexe.  Isabelle Boillat coordinatrice d’Aspasie, l’une des associations à l’orignie de cet appel à signatures.

Isabelle Boillat coordinatrice de l’association Aspasie

La pénalisation les plongerait dans la clandestinité et ils seraient encore moins protégés. Selon un rapport de la cour des comptes sur la loi sur la prostitution genevoise,  les travailleurs et les travailleuses du sexe seraient très mal informés de leurs droits. Ce qui les expose davantage à des abus, particulièrement pour les prostituées qui viennent de l’Est, très nombreuses à Genève. On retrouve Isabelle Boillat.

Isabelle Boillat Coordinatrice d’Aspasie

Suite à ce rapport, Aspasie a cherché à mettre en place une permanence d’information pour les prostituées. Le financement a été difficile à trouver mais grâce au soutien de la Ville de Genève, de l’Etat et de la Loterie Romande, elle a pu ouvrir ces séances d’information gratuite. Elles ont lieu tous les après-midi entre 14 et 16 heures depuis lundi dernier et elles informent sur plusieurs sujets…Isabelle Boillat.

Isabelle Boillat Coordinatrice d’Aspasie

Créée par Grisalidis Réal, elle défend les prostituées.L’avantage de cette permanence : la plupart des personnes sont d’anciennes personnes du métier, voire toujours actives. Elles sont mieux à même de comprendre les problèmes auxquelles sont confrontés leurs pairs. L’information est donnée en huit langues. Aspasie a également édité un guide, disponible sur le site internet de l’association. www.aspasie.ch

 

Radio Lac