Accueil Revue de presse Le traditionnel Grand feu d’artifice va illuminer la rade de Genève

Le traditionnel Grand feu d’artifice va illuminer la rade de Genève

Près de 10’000 effets pyrotechniques vont embraser la rade ce samedi durant 45 minutes.

Depuis le début de la semaine, c’est le branle-bas de combat sur le quai des Eaux-Vives pour préparer le spectacle imaginé par l’entreprise pyrotechnique d’Yverdon Sugyp SA. Près de 50 personnes s’agitent au bord du lac comme l’explique Nicolas Guinand, le directeur artistique.

Nicolas Guinand Direteur artistique de Sugyp SA

Pas moins de 7 pontons seront placés dans la rade, chargés de feux d’artifice. Quatre actes pour ces feux, avec différents choix musicaux, de la musique de films, au classique, en passant par le rock et la musique actuelle. Les engins pyrotechniques viennent d’Asie et d’Espagne, choisis pour leurs couleurs exceptionnelles.

Cette année encore des émoticônes et des smiley comme des clins d’œil dans le ciel. Mais la grande vedette reste le jet d’eau.

Nicolas Guinand Direteur artistique de Sugyp SA

Près d’une heure de spectacle qui se prépare à plusieurs mains.

Le tout par ordinateur. Nicolas Guinand, directeur artistique de la société Sugyp SA.

Nicolas Guinand Direteur artistique de Sugyp SA

Depuis le début de la semaine, les engins sont livrés par paquets sur le quai pour des raisons de sécurité. Afin d’éviter une trop forte concentration d’explosifs au même endroit. Ils sont ensuite placés avec minutie sur des bois par les 25 artificiers.

Nicolas Guinand Direteur artistique de Sugyp SA

Ces derniers jours, les feux d’artifice ont donné lieu à une polémique à Genève. Un élu vert a même proposé de les interdire. Pourtant les artificiers font des efforts pour moins polluer.

Nicolas Guinand Directeur artistique Sugyp SA

500’000 personnes sont attendues samedi soir dans la rade de Genève. Coût de ces feux: 1 million de francs, entièrement financé par des fonds privés, dont la Loterie Romande. Samedi dès 8 heures, le pont du Mont-Blanc sera fermé à la circulation. Le public pourra l’occuper dès 19 heures, mais le nombre de places est limité, pour des raisons de sécurité.

Radio Lac