Accueil Revue de presse Le sperme suisse est de mauvaise qualité

Le sperme suisse est de mauvaise qualité

Le sperme suisse est de mauvaise qualité, selon des chercheurs de l’Université de Genève. Pour la première fois, une étude nationale a été réalisée. Le sperme de plus de 2’500 jeunes suisses de 18-22 ans, de tous les cantons, a été analysé en tenant compte de trois paramètres : le nombre de spermatozoïdes, leur mobilité ainsi que leur morphologie. Leurs parents ont également répondu à un questionnaire. Résultat : 60% des jeunes suisses ont au moins un des trois paramètres en-dessous des références de l’OMS, 5% ont même un problème pour ces trois facteurs. On peut imaginer à terme que leur fertilité future soit impactée. Serge Nef est professeur au département de génétique et développement de la faculté de médecine à Genève.

Serge Nef Professeur au département de génétique et développement à l’UNIGE

Le prochain objectif ? Identifier les causes de cette faible qualité du sperme. Le tabagisme maternel est notamment pointé du doigt.

Serge Nef Professeur au département de génétique et développement à l’UNIGE

Autre point problématique : la faible qualité du sperme des Suisses semble être corrélée à une augmentation du cancer des testicules. Précisons aussi que cette étude nationale n’a pas permis d’identifier des différences de qualité de sperme entre les différentes régions géographiques du pays.

Avec une concentration de spermatozoïdes de 47 millions par millilitre, le sperme suisse est parmi les plus mauvais d’Europe. Il se retrouve en queue de peloton avec le Danemark, la Norvège et l’Allemagne.

 

Radio Lac