Accueil Revue de presse Le mercure au centre des discussions à Genève

Le mercure au centre des discussions à Genève

Le mercure, un produit toxique et très dangereux pour les personnes qui y sont exposées. C’est pour lutter contre ce fléau que se tient la troisième Conférence des Parties à la Convention de Minamata, depuis lundi et jusqu’à vendredi à Genève. La Suisse profite de cette conférence pour tenir un engagement, celui de restreindre la production et l’utilisation de ce métal lourd toxique.
L’accord de Minamata est entré en vigueur en août 2017. Il porte le nom d’une ville japonaise où un déversement industriel de mercure dans les années cinquante a provoqué des troubles neurologiques chez de nombreuses personnes pendant des décennies. Francine Lehner une genevoise de 62 ans, auteure du livre « Maladies liées aux métaux lourds », a elle aussi été intoxiquée au mercure notamment suite à un accident de la route quand elle avait 17 ans. Elle a réalisé que ses séquelles étaient dues au mercure, 25 ans plus tard et a ensuite bénéficié d’un traitement naturel qui l’a soigné.

Francine Lehner

Radio Lac