Accueil Revue de presse Laine de moutons genevois, comment la valoriser ?

Laine de moutons genevois, comment la valoriser ?

C’est un indéniable manque à gagner dans le monde du zéro déchet. Pendant que certains achètent du vrac, que d’autres fabriquent leur lessive et dentifrice ou réfléchissent à leur surconsommation, les éleveurs de moutons genevois sont bien embêtés: personne ne veut de leur laine.

Enfin personne, ou presque. Olivia Bovet, elle, s’y intéresse de près. Avec la laine de ses moutons, elle fabrique de nombreuses petites figurines, selon une technique que l’on appelle le feutrage. Le feutre, c’est cette matière fabriquée en laine lavée, cardée (démêlée), et que l’on forme à nouveau par pression et ébouillantage.

Pendant notre visite à Palexpo à l’occasion de Swiss Expo, nous avons vu certes mille vaches, mais une des rencontres qui nous a marqué, c’est Olivia Bovet. Basée à Genève, cette Suissesse possède 10 moutons et plusieurs chèvres. Elle n’est pas éleveuse professionnelle, mais c’est pour elle une passion et un plaisir. Durant toute ses années de propriétaire de menu bétail, elle s’est vite posée la question suivante: Que faire avec la laine des moutons que nous tondons?

En Suisse, la laine est parfois utilisée comme isolant dans le bâtiment. C’est d’ailleurs considéré comme une bonne solution, car elle consomme peu d’énergie grise, est locale et biodégradable, et elle absorbe les formaldéhydes, permettant ainsi d’assainir l’atmosphère. A Genève, cette laine n’est pas souvent valorisée, et les éleveurs doivent payer pour que celle-ci soit récupérée. En conséquence, elle est souvent jetée ou brûlée. Olivia agit donc à son niveau et propose avec le Syndicat du menu bétail de Genève, lors de manifestations agricoles ou en ateliers, cette activité de feutrage.

Olivia Bovet Éleveuse de moutons

Une fabrication de A à Z, ne contenant qu’un seul matériau (la laine) et un seul outil (l’aiguille à feutrer), cette technique permet avec un peu de patience de fabriquer des petits animaux ou personnages, selon les envies de chacun. Nous avons suivi l’atelier pendant Swiss Expo, pour fabriquer un petit mouton de laine feutrée. En voici les différentes étapes:

D’abord, on rassemble de la laine lavée et cardée au préalable par Olivia en un boudin. Il faut ensuite piquer dans ce boudin avec une aiguille à feutrer qui a pour particularité d’être pleine de petits harpons qui emmêle la laine à l’intérieur. On peut adapter la forme de la laine en piquant plus par endroits. Il faut un certain temps et pas mal de patience pour arriver au résultat escompté.

Pour notre mouton, il faudra aussi former des pattes, une tête et des oreilles. Plus les pièces sont petites, plus il faut faire attention à ses doigts!

Pour assembler l’animal, il suffit de piquer les différents éléments ensemble. Pas besoin de fil ou de colle, les morceau de laine feutrée s’accrochent entre eux et tiennent très bien.

Une méthode très simple et ludique, pour les enfants comme les adultes. Certains, il parait, l’utilise même comme un défouloir!

 

Manon Christen

Radio Lac