Accueil Revue de presse La mobilisation autour des 3 de Briançon se renforce avant le procès

La mobilisation autour des 3 de Briançon se renforce avant le procès

Le procès des 3 de Briançon approche. Jeudi 8 novembre, les deux jeunes Genevois, Théo et Bastien et l’italienne Eleonora seront jugés à Gap. La justice française reproche à ce trio d’avoir aidé une trentaine de personnes à entrer illégalement en France. C’était lors d’une marche de soutien aux migrants, en avril dernier. Une marche le long de la frontière franco-italienne. Depuis leur arrestation suivie d’un passage dans la prison des Baumettes, à Marseille, leur comité de soutien s’active. Ce matin, le comité était à la douane de Veyrier. En quoi consistait leur action?

Marie Prieur

C’est masqué qu’une vingtaine de jeunes ont traversé la frontière franco-genevoise. Leur message: comment se fait il qu’ici, on puisse passer librement d’un pays à l’autre, alors qu’ailleurs des gens sont arrêtés ou meurent en essayant de franchir une frontière. Leur masque représentait une empreinte digitale. L’idée, c’était aussi de montrer que ce qui est arrivé à Théo et Bastien aurait pu arriver à n’importe qui. D’où leur anonymat. Sur leur masque, on pouvait aussi lire “STOP Dublin” en référence à la convention de Dublin qui réglemente la politique d’asile des pays d’Europe du Nord. Le comité dénonce une politique inhumaine. Et surtout les conséquences désastreuses pour les personnes en exil. Enfin, les masques portaient l’inscription 3+4.

Pourquoi ce chiffre? C’est une référence aux nombres de personnes qui seront jugés jeudi 8 novembre. Il y aura Théo, Bastien, Eleonora mais aussi 4 autres personnes, des Français de Briançon. Tous sont accusés de ce qu’on appelle le délit de solidarité. Ils risquent jusqu’à 10 ans de prison et 750 000 euros d’amende.

En attendant le procès du jeudi 8 novembre, le comité de soutien organise plusieurs événements. Une conférence se tiendra à Uni Mail vendredi 2 novembre. Samedi, une journée de mobilisation se tiendra à Porteous, à Vernier avec notamment des concerts, des discussions mais aussi une collecte d’habits chauds, de téléphones et de chaussures. Puis, la semaine prochaine, les événements de soutien se déplacent à Gap. Avec des concerts de soutien, le mercredi 7 novembre, veille du procès. Le jour même, un rassemblement aura lieu à 12h devant le consulat français à Genève.

@marie_prieur

Radio Lac