Accueil Revue de presse La BCGE affectée par la pandémie de Covid au premier semestre

La BCGE affectée par la pandémie de Covid au premier semestre

Le coronavirus a constitué un obstacle pour la Banque cantonale de Genève (BCGE) au premier semestre. L’établissement a dû constituer des provisions pour faire face à d’éventuelles difficultés, ce qui a pesé sur la rentabilité et le bénéfice.

Le bénéfice semestriel a atteint 55,3 millions de francs, en contraction de 6,6% sur un an, indique mardi la BCGE. Le résultat opérationnel a plongé de 46,5% à 50,6 millions. Ces variations sont conformes à celles annoncées lors de l’avertissement sur résultats diffusé fin juillet.

Du côté des revenus, le résultat net des opérations d’intérêt a accusé une baisse de 6,5% à 111,5 millions, raboté par des provisions pour risques de défaillance multipliées par six. Apurée de cet effet, l’activité de crédit affiche une progression des recettes de 1,0%.

L’établissement genevois a octroyé quelque 2000 crédits Covid dans le cadre du programme de soutien à l’économie lancé par la Confédération, pour un volume total d’environ 200 millions de francs.

Les revenus tirés des commissions présentent un recul de 4,6% à 59,1 millions de francs, un niveau qualifié de « bon » par la BCGE. Le produit d’exploitation a chuté de 17% à 183,1 millions de francs, alors que les charges d’exploitation sont restées quasiment stables (+0,2%) à 117,8 millions.

Les actifs gérés et administrés ont connu une progression de 1,7% pour s’établir à 30,92 milliards.

La somme au bilan a atteint 26,87 milliards, soit une augmentation de 7,8% sur six mois. Les créances hypothécaires ont gonflé de 1,9% à 11,90 milliards et les dépôts clientèle de 4,4% à 15,61 milliards.

Le ratio de fonds propres durs (Tier 1) est resté plus ou moins stable à 15%.

La direction réaffirme les perspectives formulées à fin juillet, à savoir un résultat en léger retrait permettant néanmoins la croissance des fonds propres et la distribution de dividende.

Radio Lac