Accueil Revue de presse l’UNIGE dévoile le potentiel prometteur de la géothermie

l’UNIGE dévoile le potentiel prometteur de la géothermie

Dans le domaine de la géothermie, des forages à grande profondeur donnent l’espoir d’atteindre des sources puissantes d’énergie. Ces travaux ne sont cependant pas sans risque, notamment du point de vue sismique. En Italie, des chercheurs sont parvenus à creuser jusqu’à près de 3000 mètres sans provoquer de perturbations majeures.

Des scientifiques de l’Université de Genève (UNIGE) ont participé à ce chantier, surveillant l’activité sismique grâce à huit stations placées autour du puits, situé à Larderello, en Toscane. Selon les données récoltées, le forage n’a pas déclenché de tremblements de terre incontrôlés, a fait savoir lundi l’UNIGE.

Le puits de Larderello fait quelques centimètres de diamètre. Le forage est effectué dans le cadre du projet européen DESCRAMBLE. Il est unique, car, vu sa profondeur, il vise la transition entre des roches à l’état solide et fondu, a relevé le professeur Matteo Lupi, du département des sciences de la terre de l’UNIGE.

Une chaleur dépassant 500 degrés

Le seuil de 3000 mètres n’a pas été atteint. Le forage s’est arrêté à 250 mètres de ce niveau, en raison de la chaleur extrêmement élevée de plus de 500 degrés qui régnait à cette profondeur. L’étude permet néanmoins d’affirmer que le forage en condition critique s’est bien passé et que la technique est en passe d’être maîtrisée.

Aller chercher à de telles profondeurs de la chaleur à exploiter peut constituer une alternative efficace à l’utilisation d’énergies fossiles. « La géothermie pourrait être une des sources principales de notre avenir énergétique, il convient donc d’y mettre les moyens pour la développer en toute sécurité », a même souligné M.Lupi.

Le champ géothermique de Larderello est le plus vieux du monde. Il produit actuellement 10% de la totalité de l’approvisionnement mondial en électricité géothermique. A 3000 mètres de profondeur, les scientifiques comptent trouver des fluides supercritiques ni fluides ni gazeux, au contenu énergétique très puissant.

Les résultats des dernières expériences effectuées à Lardello sont publiés dans la revue spécialisée « Journal of Geophysical Research ».

Radio Lac