Accueil Revue de presse L’été persiste selon le marronnier de la Treille

L’été persiste selon le marronnier de la Treille

Ce dimanche 1er septembre marquait le premier jour de l’automne météorologique. Mais la saison automnale a-t-elle vraiment débuté selon le traditionnel marronnier de la Treille ?

Un bourgeon pour annoncer le premier jour du printemps, alors pourquoi pas une jolie feuille brune pour fêter l’automne ? Pour savoir si la nouvelle saison s’était installée, nous sommes allés faire un tour du côté du marronnier officiel de Genève. Et surprise, seules quelques tâches cuivrées mais pas de parure automnale.

L’été est encore d’actualité

L’été joue les prolongations. D’autant plus que l’automne selon le calendrier, devrait débuter le 22 ou le 23 septembre. D’un point de vue météorologique la saison démarre plus tôt et correspond à des périodes de trois mois pleins. Septembre, octobre et novembre pour l’automne.

Le réveil du printemps

Depuis 1818, il est de tradition à Genève de déterminer le premier jour du printemps à partir de l’éclosion du premier bourgeon du marronnier officiel.
C’est le Sautier de la République, qui en observe la naissance sur la promenade de la Treille.

Le marronnier de la Treille

Ce n’est qu’une fois que la feuille est détachée du bourgeon que l’arrivée du printemps est annoncée. La date est ensuite inscrite sur une tablette recouverte d’un parchemin.
Depuis deux siècles, cette pratique est devenue une tradition vivante de la Suisse.

Radio Lac