Accueil Revue de presse Faim, froid, bonté, insurrection et chansons : «Les Misérables»

Faim, froid, bonté, insurrection et chansons : «Les Misérables»

En partant de Victor Hugo et ses Misérables si dostoïevskiens et prométhéens, l’un des plus grands romans mélodramatique et poétique, policier et social du 19e siècle (2000 pages), le metteur en scène et dramaturge genevois Eric Devanthéry a su en extraire et rehausser l’essentiel. A la fois narrateurs, commentateurs et personnages, les comédiens racontent, incarnent,…

Cet article Faim, froid, bonté, insurrection et chansons : «Les Misérables» est apparu en premier sur Gauchebdo.

Gauchebdo