Accueil Revue de presse Face au virus la Trans’Onésienne se réinvente

Face au virus la Trans’Onésienne se réinvente

Pour faire face à la Covid-19, la Trans’Onésienne propose une course virtuelle à l’instar d’autres compétitions de course à pied. Elle se déroule du 1er novembre au 30 novembre 2020. Cette année pas de classement des coureurs, mais comme le veut la tradition, tous les participants recevront un prix souvenir.

La Trans’Onésienne défie la Covid-19. Alors que la plupart des épreuves genevoises de course à pied ont jeté l’éponge, certaines ont toutefois décidé de braver le virus. C’est notamment le cas de la Trans’Onésienne qui organise, elle aussi, des épreuves alternatives aux Evaux, du 1er au 30 novembre 2020. Afin de respecter les mesures sanitaires, la course sera virtuelle à l’image des 20km de Genève et se déroule de manière autonome, sur des parcours tracés dans le centre sportif des Evaux par catégories. Pour Daniel Cattani, président de l’association la Trans’Onésienne, il était important de maintenir la doyenne des courses pédestres du canton car elle est très populaire.

Daniel Cattani Président de l’association la Trans’Onesienne

La course se déroule de manière autonome, sur des parcours tracés dans le centre sportif des Evaux par catégories. Les distances sont définies selon les âges : enfants jusqu’à 12 ans 1,5 km, jeunes de 13 à 17 ans 3 km, adultes 3,7 km ou 7,4 km, walking ou marche sur 3.7 km.

Promouvoir le sport

L’association a pour but de promouvoir la course à pied et le sport en général. C’est d’autant plus vrai pour cette édition atypique. En effet, il n’y a pas de vraie compétition entre coureurs mais plutôt des épreuves conviviales pour privilégier l’amusement. Les précisions de Daniel Cattani.

Daniel Cattani Président de l’association la Trans’Onesienne

 

Collaboration avec les Evaux.

L’édition 2020 de la Trans’Onésienne a posé quelques soucis d’organisations. Elle ne pouvait pas être organisée à l’endroit habituel car le tracé passe par la route et qu’il était inconcevable de bloquer la circulation pendant un mois. L’association s’est alors tournée naturellement vers les Evaux qui possèdent un grand espace et qui cherchaient alors des animations pour leur parc. Ils se sont alors associés, soutenus par la Ville d’Onex. À eux trois ils ont organisé cette édition 2020 si particulière. Pour Daniel Cattani, l’organisation spéciale de cette année tient bien la route.

Daniel Cattani Président de l’association la Trans’Onesienne

Informations et inscriptions sur www.transo.ch

Radio Lac