Accueil Revue de presse En 2020 les vols de colis ont diminué à Genève

En 2020 les vols de colis ont diminué à Genève

À Genève, en dépit de l’explosion du commerce en ligne et d’un nombre de livraisons record, l’année 2020 a enregistré moins de vols de colis qu’en 2019. Bien que la Covid-19 ait probablement joué un rôle, il est encore trop tôt pour déterminer son impact sur ces chiffres. Différents acteurs livrent les bons gestes à adopter pour éviter d’être confrontés à cette mésaventure. 

Selon les chiffres de la police cantonale genevoise, sur les cinq dernières années 1262 vols de colis ont eu lieu sur le Canton de Genève. 117 en 2016, 214 en 2017, 243 en 2018, 414 en 2019 et 274 pour l’année 2020. Ainsi, on peut observer une hausse constante entre 2016 et 2018 jusqu’à une forte augmentation des vols en 2019. Comment expliquer une telle hausse des chiffres entre 2018 et 2019? Les explications d’Alexandre Brahier, chargé de communication et porte-parole de la police genevoise.

Alexandre Brahier  Chargé de communication et porte-parole de la police genevoise

Des propos que viennent corroborer les chiffres de La Poste. Pour l’année 2019, elle a traité 148 millions de colis, dix millions de plus qu’en 2018, soit une augmentation de 7,3%.

Un volume de colis sans précédent

Si l’on suit ce raisonnement, l’année 2020 aurait du voir exploser le nombre de vols car lors du semi-confinement le nombre de colis a véritablement explosé au printemps 2020. À partir du mois de mars, le volume a augmenté chaque jour et parfois de manière exponentielle. Au mois d’avril, La Poste a même réalisé le record mensuel historique de toute son existence depuis 170 ans, avec en moyenne 850 000 colis par jour. Ce qui correspond à une augmentation de 40% par rapport à l’année précédente. Hors confinement, les chiffres restent élevé comme lors du mois de juillet qui a vu une progression de 17% en comparaison à l’année dernière alors que c’est habituellement l’un des mois les plus calmes de l’année.

Ce record établi par La Poste risque bien d’être dépassé au mois de décembre de cette année. À titre de comparaison, le géant jaune a traité 15,6 millions de colis en décembre dernier et 13,2 millions de colis en décembre de l’année précédente. Et la Poste s’attend à au moins 20% de plus de colis que l’année dernière. Au vu de ces chiffres comment expliquer que le nombre de vols ait diminué en 2020. Faut-il y voir une conséquence liée à la Covid-19? La réponse d’Alexandre Brahier.

Alexandre Brahier  Chargé de communication et porte-parole de la police genevoise

Qui est responsable ?

Lorsqu’un colis est commandé puis dérobé s’ensuit la question de la chaîne des responsabilités. Pour La Poste la situation est assez claire : ils ne sont en charge que du transport et de la livraison. La société de service postal admet néanmoins qu’elle reçoit des plaintes pour vol mais qu’elle ne tient pas de statistiques à ce sujet. Elle assure en revanche, que plus de 95% des paquets arrivent à destination sans problème. La moitié d’entre-eux sont par ailleurs remis en mains-propres aux clients. Les explications de Laurent Savary, responsable de la communication et de la politique en Suisse romande pour La Poste..

Laurent Savary Responsable de la communication et de la politique en Suisse romande pour La Poste

Une affirmation que partage la Fédération romande des consommateurs (FRC) qui en appelle à la responsabilité de la personne qui passe commande. Ecoutez Jean Tschopp, responsable conseil à la Fédération romande des consommateurs.

Jean Tschopp  Responsable conseil à la Fédération romande des consommateurs

Prévenir les vols

Que faire alors pour se prémunir d’un vol? La Poste explique qu’elle offre diverses prestations à ses clients permettant d’éviter de se faire dérober des colis. Le détail des options avec Laurent Savary.

Laurent Savary Responsable de la communication et de la politique en Suisse romande pour La Poste

La FRC et la police cantonale genevoise souscrivent aux solutions que propose La Poste pour limiter les vols de colis. Les forces de l’ordre ont également un conseil pour les victimes afin de sécuriser leur boîte à lait. Ecoutez Alexandre Brahier.

Alexandre Brahier Chargé de communication et porte-parole de la police genevoise

La police précise également qu’il est toujours utile de déposer plainte car il arrive parfois que des objets soient retrouvés plusieurs mois après le vol. Les personnes lésées ont jusqu’à trois mois après les faits pour se rendre auprès des autorités.

Radio Lac