Accueil Revue de presse Colère des vignerons genevois contre l’ordonnance sur le vin

Colère des vignerons genevois contre l’ordonnance sur le vin

Les vignerons-encaveurs genevois protestent contre l’ordonnance sur le vin, entrée en vigueur en janvier 2019. Ils refusent même d’ouvrir leurs portes aux contrôleurs.

Les vignerons-encaveurs genevois sont en colère. Mercredi matin, ils étaient une vingtaine à se réunir sur le domaine de Mathurin Ramu à Essertines. La raison de leur grogne : l’ordonnance fédérale sur le vin, entrée en vigueur début 2019, qui place les vignerons-encaveurs dans la même catégorie que les commerces, grands ou petits. Mathurin Ramu a même refusé d’ouvrir ses portes au contrôleur. Il l’avait annoncé, par courrier. Résultat : le contrôleur n’est jamais venu. Mathurin Ramu se dit très satisfait de cette action.

Mathurin Ramu Propriétaire-encaveur à Essertines

Si les vignerons indépendants protestent, c’est parce que selon eux, cette ordonnance implique davantage de charge administrative et de frais. Mathurin Ramu.

Mathurin Ramu Propriétaire-encaveur à Essertines

Du côté de l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG), on ne commente pas cette action précise. L’OFAG dit entendre les critiques, mais rappelle l’objectif de cette ordonnance. Florie Marion, porte-parole de l’Office fédéral de l’agriculture.

Florie Marion Porte-parole à l’OFAG

Pour les vignerons-encaveurs, les conditions de travail ne font que se dégrader. Ils craignent pour leur avenir. Mathurin Ramu.

Mathurin Ramu Propriétaire-encaveur à Essertines

L’OFAG ne s’est pas prononcé sur d’éventuelles sanctions suite à l’action de mercredi matin.

Radio Lac