Accueil Revue de presse A Genève, le projet sur les vélos en libre-service est à bout...

A Genève, le projet sur les vélos en libre-service est à bout touchant

A Genève, la saga des vélos en libre-service pourrait arriver à son terme prochainement. Le Conseil d’Etat a accordé une concession à la société Donkey Republic pour exploiter le futur réseau cantonal de vélos en libre-service.

Cette décision de l’exécutif, communiquée lundi à l’issue de son point de presse, fait suite à un arrêt de la Chambre administrative de la Cour de justice de mi-avril. La justice avait rejeté la demande d’effet suspensif formulée par un candidat non retenu à l’issue de la procédure d’appel d’offres.

Ce concurrent avait recouru contre la décision d’adjudication. Reste que le dossier n’est pas clos pour autant. La Chambre administrative doit désormais se prononcer sur le fond. En attendant, le canton et les vingt communes partenaires peuvent reprendre leurs travaux préparatoires avec Donkey Republic afin de déployer un réseau de vélos en libre-service.

Le projet de Vélib’ genevois accumule les faux départs et les détours par la case justice. Ses prémices remontent à 2012, quand après un premier échec au niveau municipal, l’ex-conseillère d’Etat Michèle Künzler avait tenté en vain de reprendre la main. C’est ensuite son successeur Luc Barthassat qui avait relancé la machine, sans plus de succès. Enfin, Serge Dal Busco, chef actuel du Département des infrastructures a remis l’ouvrage sur le métier.

Radio Lac