Accueil Revue de presse Virus en Chine: l’OMS se réunit en urgence ce mercredi

Virus en Chine: l’OMS se réunit en urgence ce mercredi

Le virus de syndrome pulmonaire semblable au Stras, inquiète l’Organisation mondiale de la santé. Selon les derniers chiffres, 77 nouveaux cas auraient été recensés et il a provoqué la mort de 4 personnes. L’OMS se réunira demain mercredi en urgence à Genève pour décider des mesures à prendre.

Le virus, de la famille du Sras, touche plusieurs grandes villes en Chine, dont Pékin et Shanghai. Il aurait également atteint d’autres pays d’Asie, comme le Japon, la Corée du Sud et la Thaïlande.

A la veille du Nouvel an chinois qui aura lieu ce week-end, les autorités chinoises sont inquiètes à cause du chassé-croisé dans les transports. Elles craignent la propagation du virus. Ce mardi, elles ont classé l’épidémie dans la même catégorie que le Sras, responsable de la mort de 774 personnes en 2002-2003. L’isolement des personnes diagnostiquées devient ainsi obligatoire et des mesures de quarantaines peuvent être décrétées.

Dans la ville Wuhan, une ville de 11 millions d’habitants, où l’épidémie s’est déclarée, 15 contaminations étaient recensées parmi le personnel médical. En tout 200 personnes seraient atteintes en Chine. L’OMS tiendra ce mercredi une réunion d’urgence consacrée au mystérieux virus. Un comité ad hoc va déterminer s’il convient de déclarer «une urgence de santé publique de portée internationale». Ce terme n’a plus été utilisé depuis la maladie d’Ebola qui a touché une partie de l’Afrique de l’ouest en 2014-2015.

Une souche semblable au Sras ( syndrome respiration aigu sévère)

La souche incriminée est un nouveau type de coronavirus, capable de provoquer des maladies bénignes comme le rhume mais aussi des complications respiratoires aiguës. Un animal serait à l’origine de la propagation de la maladie selon l’OMS. Elle se transmettrait de façon limitée d’humain à humain, par contact étroit.

L’inquiétude est désormais perceptible à l’étranger, selon l’OMS, où les mesures de prévention se multiplient aux aéroports accueillant des vols en provenance de Wuhan, notamment aux Etats-Unis, en Thaïlande, à Singapour et en Australie.

 

 

Radio Lac