Accueil Revue de presse Vernier: un mur en mousse pour favoriser la biodiversité

Vernier: un mur en mousse pour favoriser la biodiversité

Couvrir entièrement un immeuble de végétation, c’est l’expérience menée par une fondation immobilière à Châtelaine – Vernier. Un mur en mousse, véritable trésor de biodiversité, est à l’essai. Une première suisse. 

L’immeuble Le Fenice se trouve à Châtelaine et vient d’être construit par la Fondation des maisons communales de Vernier, l’organisme qui réalise du logement social pour la Commune. Le bâtiment comprend une quinzaine de logements. Sa toiture est entièrement végétalisée et son avant-toit abrite même un étang. L’idée est de contrer les effets du réchauffement climatique grâce à la fraicheur de la végétation. Mais la particularité de cette construction, qui fait la part belle à la nature en ville, c’est l’édification d’un mur en mousse. Une première suisse. La mousse est une véritable petite forêt, comme l’explique Christina Meissner, elle est chargée de projet pour la Fondation des maisons communales de Vernier.

Christina Meissner Administratrice – Fondation des maisons communales de Vernier

Pour l’instant le mur en mousse est au stade expérimental. Une bande habite la moitié du mur et elle offre plusieurs types de structure, avec du plâtre ou avec d’autres matières. En tout 7 essais différents sont réalisés. Et il faudra entre 6 mois et un an pour voir si la mousse tient et se développe sur l’ensemble de la surface. C’est la première fois que «Pittet Artisans», une entreprise vaudoise spécialisée dans les systèmes d’isolation écologique, réalise un tel revêtement. Faire pousser de la mousse sur un mur, ce n’est pas courant, comme l’explique le propriétaire de l’entreprise, Pascal Pittet

Pascal Pittet Entreprise Pittet Artisans, rénovation et construction écologique

La mousse, c’est le début de la vie et c’est l’un des premiers organismes vivants apparu sur terre. Ce mur en mousse va non seulement favoriser la biodiversité mais il va amener de la fraîcheur aux habitants de l’immeuble.

Notez que 95% des crépis de façade sont recouverts de biocides pour éviter toute salissure mais ils empêchent ainsi tout développement de la vie.

Végétation sur le toit et l’avant-toit

Sur les deux toitures, la Fondation communale de Vernier a souhaité faire pousser de la végétation. Elle ne devrait demander aucun entretien ou jardinage particulier. Divers éléments techniques ont été placés. Ils devraient modifier le comportement des végétaux. Christina Meissner.

Christina Meissner Administratrice – Fondation des maisons communales de Vernier

L’avant-toit contient même un étang. Mais aucune étanchéité particulière n’est requise pour ce genre d’installation. L’étanchéité classique suffit.

 

 

Radio Lac