Accueil Revue de presse Une législature en demi-teinte pour la culture et le sport

Une législature en demi-teinte pour la culture et le sport

En dépit d’un mandat animé du point de vue du budget, Sami Kanaan se veut globalement satisfait. Le magistrat a également voulu rassurer concernant les problèmes du Muséum d’histoire naturelle.

Ce jeudi le Département de la culture et du sport de la Ville de Genève a présenté son rapport de législature. C’est le bilan de cinq années mouvementées qu’a présenté Sami Kanaan magistrat chargé du Département de la culture et du sport (DCS). Une législature 2015-2020 qui a vu certaines réalisations majeures se concrétiser mais qui a été marquée notamment par des menaces de coupes budgétaires.

En dépit de ces difficultés, le conseiller administratif s’est réjoui d’avoir réussi à dynamiser et développer la culture et le sport à Genève. Le magistrat sortant se dit globalement satisfait et pointe du doigt les nombreuses réalisations concrétisées pendant ces cinq ans.

Sami Kanaan Conseiller administratif chargé du Département de la culture et du sport

 

Améliorer la relation avec le Canton de Genève

Petit point noir de la législature le manque de coordination et de communication entre le département et l’Etat. Les compétences entre le Canton et les Communes sont encore mal définies.

Sami Kanaan Conseiller administratif chargé de la culture et du sport

 

Crise au muséum d’histoire naturelle 

Bien que le magistrat juge son bilan positif, une ombre vient entaché le tableau: la gestion du Muséum d’histoire naturelle. La Tribune de Genève a publié aujourd’hui un article qui dévoile qu’une enquête pointe du doigt de sérieux dysfonctionnements au sein du musée. Le directeur, mis en cause pour sa gouvernance, est absent depuis le mois de septembre. Interrogé a ce sujet, Sami Kanaan se veut rassurant sur le futur de l’institution.

Sami Kanaan Conseiller administratif chargé de la culture et du sport

Radio Lac