Accueil Revue de presse Une entreprise Meyrinoise participe à Solar Orbiter

Une entreprise Meyrinoise participe à Solar Orbiter

La mission spatiale «Solar Orbiter» décollera lundi prochain et embarquera un télescope à rayons x suisse.

Le budget de la mission « Solar Orbiter » s’élève à environ 1,6 milliard de francs. STIX a été réalisé par des entreprises et instituts de recherche suisses, en collaboration avec des partenaires de Pologne, France, République tchèque, Allemagne, Autriche, Irlande et Italie, le tout sous la direction de la Haute école spécialisée du Nord-ouest de la Suisse (FHNW). En Suisse, l’Université de Berne et l’Institut Paul Scherrer figurent parmi ces contributeurs, de même qu’une quinzaine d’entreprises, dont deux romandes:  Almatech SA, à Lausanne et Niklaus SA, à Meyrin (GE)

Une entreprise Genevoise collabore à la mission

Loïc Normand, responsable commercial de Niklaus SA et ingénieur spécialisé, explique à Radio Lac que son entreprise est déjà reconnue pour sa haute expertise en matière aéronautique et aérospatiale. Depuis 2006, elle est agrée de la norme NADCAP et peut à ce titre répondre à ce type de commandes. La firme meyrinoise a ainsi été associée au projet pour fournir des pièces métalliques ultra-résistantes.

La Suisse participe également à deux autres instruments présents sur la sonde – EUI (Extreme Ultraviolet Image) et SPICE (Spectral Imaging of the Coronal Environment) – sous la houlette de l’observatoire PMOD/WRC à Davos (GR). Cette institution de rang mondial est spécialisée dans l’étude du soleil.

L’instrument EUI doit livrer des séquences d’images des différentes couches atmosphériques du soleil. Il compte trois télescopes avec des caméras à ultra-violets.

SPICE, également dans l’ultra-violet, vise à caractériser les propriétés plasmatiques de la couronne solaire. Le but est d’identifier des signatures dans la composition des vents solaires en relation avec leurs régions d’origine à la surface de l’astre.

Radio Lac