Accueil Revue de presse Un projet de loi pour anonymiser les candidatures à l’Etat de Genève

Un projet de loi pour anonymiser les candidatures à l’Etat de Genève

A Genève, des députées socialistes ont déposé lundi un projet de loi qui demande l’instauration d’un processus de recrutement complètement anonymisé au sein de l’administration cantonale. Les CV ne comprendraient plus ni sexe, ni âge, ni apparence physique, ni origine.

Il s’agit d’assurer à tout le monde un accès égal à la fonction publique, fait savoir le parti socialiste genevois, en écho à une information de la RTS. Selon les auteures du projet de loi, les stéréotypes en matière d’emploi ont la vie dure. Ils « pénalisent invariablement » les mêmes personnes.

Les députées ressortent notamment une étude menée par l’Université de Neuchâtel qui montre qu’à compétences égales les personnes portant un patronyme qui ne sonne pas suisse doivent envoyer 30% de candidatures en plus pour être invitées à un entretien d’embauche que leurs concurrents avec un nom bien suisse.

Pour éviter ces discriminations à l’embauche, le projet de loi prévoit le principe du traitement anonyme des documents de candidatures à l’Etat. Des expériences ont déjà démontré « la pertinence et le succès de telles mesures. Selon la RTS, le sujet pourrait être abordé par le Grand Conseil genevois le mois prochain.

Radio Lac