Accueil Revue de presse Un masque purificateur d’air

Un masque purificateur d’air

Le monde de demain : un masque anti-pollution pour les motards ou les cyclistes…

Benoît Rouchaleau Le monde de demain

Tous ceux qui sont en motos, en vélos ou même à pied dans le trafic à Genève ont déjà connu ce petit plaisir matinal des pots d’échappement dans le visage.

Certes, il existe déjà des masques en tissu qui filtrent et protègent avec plus ou moins d’efficacité pour bloquer les particules fines et autres gaz polluants, et bien on a trouvé au CES de Las Vegas une alternative qui serait 50 fois plus performante.

Le masque Atmos développé par une start-up américaine : c’est comme une barre en plastique transparente de 250 grammes environ, en forme de vague. Il vous recouvre la bouche et se cale sur votre nez. Et il est bardé de capteurs qui sont chargés de mesurer votre respiration et de chaque côté du masque, vous avez des petits ventilateurs qui sont capables de créer une poche d’air propre.

Est-il déjà disponible ou est-ce que c’est encore un prototype ?

La 1ère version est déjà disponible en précommande au prix de 350 dollars. Environ 340 francs. Ça reste assez cher, assez encombrant, un peu lourd aussi et ses performances s’adressent peut-être plus à des grandes mégapoles urbaines d’Asie par exemple, où les masques font l’unanimité en raison de la mauvaise qualité de l’air. D’ailleurs le 1er marché visé pour ce nouveau masque est la Corée du Sud.

Pour la livraison, encore un peu de patience, les premières commandes devraient être expédiées en juillet prochain. Le constructeur lui planche déjà sur une version 2 qui serait moins encombrante…

Radio Lac