Accueil Revue de presse Trois casernes de pompiers ouvertes 24 heures sur 24 à Genève

Trois casernes de pompiers ouvertes 24 heures sur 24 à Genève

Dès lundi prochain, trois casernes de pompiers seront ouvertes 24 heures sur 24 et sept jours sur sept à Genève. Jusqu’à présent, seule la caserne de la Rue des Bains était en alerte permanente. Cette ouverture permanente de trois casernes est la première étape du nouveau concept d’incendie et de secours à Genève. Ce nouveau dispositif doit permettre notamment de réduire le temps d’intervention.

Trois casernes de pompiers veilleront désormais toute la nuit à Genève. Dès lundi et pour la première fois dans le canton les casernes de Frontenex et des Asters seront ouvertes 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Bien qu’employés par la Ville de Genève, les pompiers professionnels interviennent sur l’ensemble du territoire cantonal.

La caserne de la rue des Asters, dans le quartier de la Servette, interviendra en priorité sur la rive droite, celle de la route de Frontenex, aux Eaux-Vives, s’occupera des communes de la rive gauche. La caserne de la Rue des Bains leur prêtera main-forte quand ce sera nécessaire et continuera de couvrir la Champagne genevoise. Les détails du projet avec Guillaume Barazzone, Conseiller administratif de la Ville de Genève en charge du Département urbain et de la sécurité.

Guillaume Barazzone Conseiller d’administratif de la Ville de Genève

 

Objectif: gagner du temps

Ces deux nouvelles bases de départ doivent principalement permettre aux pompiers d’améliorer leur temps d’intervention lors d’un sinistre. Notamment dans les zones périphériques et la campagne Genevoise. Les explications de Nicolas Schumacher, commandant du Service d’incendie et de secours (SIS) .

Nicolas Schumacher Commandant du Service d’incendie et de secours (SIS)

 

Plus de repos

Les deux nouvelles casernes vont également permettre de réorganiser le temps de travail des pompiers pour leur garantir un meilleur repos. Les sapeurs travaillent 51h25 par semaine, parfois sur le modèle 24h de travail, 24h de repos et 24h de travail juste après. Un rythme exténuant pour l’organisme, puisque par ailleurs de nombreux pompiers sont rappelés pendant leur repos pour combler le manque d’effectif.

Pour accueillir les pompiers dans des conditions optimales. la Ville a alloué un budget de 3 millions de francs qui a notamment permis de réaménager les bâtiments, en les dotant notamment de chambres et de sanitaires adaptés aux hommes et aux femmes. Par ailleurs, un nouveau système devrait voir le jour: 24h de travail contre 48h de repos. Le nouvel horaire devrait simplifier le roulement des gardes et permettre un meilleur repos des pompiers.

Plus de personnel

Pour ouvrir les trois casernes dès lundi, 10 postes supplémentaires ont été votés par le Conseil municipal lors du budget (trente-trois postes ont été créés depuis 2014). Ces nouveaux effectifs, qui seront formés cette année, viendront renforcer les forces en présence. 170 pompiers déjà actifs au Service d’incendie et de secours. Actuellement, le SIS compte 172 sapeurs-pompiers professionnels (168 hommes et 4 femmes).

Le prochain pas sera la construction de deux nouvelles casernes en dehors du territoire de la Ville de Genève, l’une dans la région de Bernex-Plan-les-Ouates, l’autre dans celle de Meyrin-Vernier dans une dizaine d’années. Une nouvelle gouvernance du SIS sera alors introduite, avec la participation des autres communes genevoises. A noter que pour ouvrir deux casernes supplémentaires, il faudra à terme 250 pompiers au total.

Radio Lac