Accueil Revue de presse Soleil et tradition dans le Var

Soleil et tradition dans le Var

Cette année et pour la première fois de leur histoire, les Automnales accueillent un invité d’honneur : le Département du Var.

Au programme : découverte du patrimoine, du savoir-faire, mais également des produits du terroir. En somme, une visite culturelle s’étalant sur plus de 1200m2, magnifiquement arborée, et décorée de nombreux éléments de charme de la région. Naturellement intrigués, nous sommes partis à la rencontre des différents protagonistes.

De l’iode en moins, du goût en plus

Nous débutons notre visite en nous dirigeant vers le bar. Et pas n’importe lequel. Il s’agit du bar à huîtres de Tamaris. Une variété produite à La Seyne-sur-Mer, dont les spécificités gustatives nous sont largement vantées. Ni une, ni deux, elles se retrouvent en bouche. Un vrai régal pour les amateurs, une découverte insolite pour les autres.

Des spécificités donnent un caractère particulier à ces huîtres : elles sont davantage charnues, bénéficient de notes de noisettes, mais surtout, on les sent bien moins salée que ses autres cousines méditerranéennes. Ceci s’explique en grande partie par deux raisons : d’une part l’absence de marée, qui lui permet d’être immergée tout au long de l’année, et qui, par conséquent lui permet de continuer à se nourrir, et d’autre part la température plus élevée de l’eau, offrant davantage de nourriture. La séance dégustation prenant doucement fin, nous décidons de poursuivre notre visite en nous approchant des oliviers.

Les Automnales Benjamin Smadja déguste les huîtres de Tamaris

Huîtres de Tamaris

Le bar à huîtres de Tamaris

Fruité vert, fruité mûr, fruité noir

Ils ornent le stand de part et d’autre et nous feraient presque penser que la période estivale n’a pas encore touché à sa fin. Nous nous approchons donc de l’oliveraie et nous retrouvons en compagnie d’une spécialiste en oléiculture qui nous apprend que l’olive est également l’un des produits incontournables du Département. Nous nous lançons donc dans notre deuxième session dégustation de la journée.

Bien que pour le commun des mortels il n’en existe qu’une seule, l’huile d’olive est en réalité segmentée en trois grandes catégories : les « fruité vert », dont les olives sont peu mûres et transformées le jour de la récolte, les « fruité mûr », avec les olives plus mûres, mais également transformées le jour de la récolte, et enfin les « fruité noir », dont les olives ont été récoltées mûres et fermentées entre 5 et 10 jours. Il existe ensuite d’innombrables sous-catégories aux arômes riches et variés. On nous explique par ailleurs que les méthodes de transformation sont, pour la plupart, effectuées « à l’ancienne » à l’aide de moulins datant pour certains du XVIIIème siècle. Et c’est sur ces dernières paroles que nous poursuivons notre exploration, en direction d’immenses tournesols qui fleurissent le stand.

Les Automnales Les huiles d’olives du Var goûtées par Benjamin Smadja

Oliviers

Les oliviers surplombent le stand 

Des fleurs à perte de vue

Le Département du Var représente aujourd’hui 70% de la production française de fleurs coupées. Rien que ça ! Et c’est grâce aux 570 exploitations horticoles présentes dans la région que ce chiffre astronomique a pu être atteint. On nous apprend par ailleurs que vous êtes invités, sous l’œil avisé de deux Meilleurs Ouvriers de France dans le domaine, à apprendre à confectionner de somptueux bouquets par vos propres soins, que vous pourrez naturellement ramener à la maison. Pivoines, anémones, roses, lisianthus, hortensias, les fleurs du Sud n’auront plus de secrets pour vous.

Fleurs coupées Var

Les fleurs coupées du Var

Rosé, entre expérimentations et exportations

Avant-dernière étape de notre parcours, nous nous retrouvons à présent sur le pavillon dédié aux vins rosés. Une magnifique « fontaine de bouteilles » domine l’espace. Nous rencontrons les propriétaires des lieux qui, pour entrer en matière, sont évidemment fiers de nous informer que le Var est le premier producteur de vin rosé au monde. Mais ce n’est pas tout. Une partie de leur secret réside dans le Centre de recherche et d’expérimentation sur le vin rosé, établi dans la commune de Vidauban. Un outil unique au monde imaginé par les vignerons eux-mêmes, et apportant l’expertise nécessaire afin de maintenir leur statut de leader incontesté des vins rosés.

Les Automnales Dégustation du rosé du Var par Benjamin Smadja

Vin rosé

Le sublime mur de bouteilles

Dépaysement garanti

Enfin, à seulement une heure d’avion de Genève, on nous fait rapidement prendre conscience que le Département du Var a encore de quoi nous surprendre. On nous mentionnera particulièrement la plongée sous-marine, dont la région en est un des berceaux européens. De par leur riche diversité, les fonds marins sont aujourd’hui explorés aussi bien par les novices que par les plus aguerris. Un aquarium géant a également été installé sur le stand à cet égard, afin de pouvoir observer différentes espèces animales présentes dans l’écosystème de la région. Et c’est donc aux côtés de nombreux curieux que nous concluons notre visite chez l’hôte d’honneur de cette 11ème édition des Automnales.

Plongée aquarium Var

Faune et flore de Méditerranée

Retrouvez le Département du Var aux Automnales (stand S15) jusqu’au dimanche 17 novembre.

Radio Lac