Accueil Revue de presse Servette joue mieux, mais perd à Bâle

Servette joue mieux, mais perd à Bâle

En net progrès, Servette s’incline par la marge la plus étroite à Bâle (0-1) au terme d’un match très animé où les deux équipes ont fait preuve d’un esprit conquérant. Pour les joueurs d’Alain Geiger qui auraient mérité mieux samedi soir, le prochain match mercredi à Vaduz sera capital. Ils devront se passer d’Ondoua, suspendu.

Privés de victoire au Parc Saint-Jacques de puis vingt-deux ans (25.10.98), les Servettiens ont sans doute livré leur meilleur match de la saison. Passées les dix premières minutes de forte pression bâloise, lors desquelles Valentin Stocker avait laissé percevoir de bonnes intentions, les visiteurs ont fait jeu égal avec leur adversaire. Avec bon nombre d’occasions à la clé: Schalk a tiré sur le gardien Lindner (10e), avant que Kyei n’ajuste le haut du poteau (29e).

Gardiens étincelants

Après la pause, ils encaissent un but sur corner. L’international suisse Pajtim Kašami s’élève plus haut que tout le monde pour inscrire son premier but de la saison (51e). Six minutes plus tard, Schalk se présente seul face à Lindner qui détourne le cuir à la manière d’un gardien de handball. Mais les Bâlois ne restent pas inactifs: Jeremy Frick intervient de façon spectaculaire à deux reprises en moins d’une minute. D’abord, face à von Moos qui venait d’entrer en jeu, puis devant Widmer…

L’introduction tardive d’Imëri apporte encore un peu plus de puissance à l’entrejeu genevois. Mais la précision fait toujours défaut. Théo Valls hérite d’une nouvelle occasion mais se heurte au portier autrichien des Rhénans (87e). Ceux-ci trouvent la barre transversale trois minutes plus tard sur un tir puissant de Stocker.

Les bonnes intentions n’ont jamais rempli le panier de points. Les Servettiens devront impérativement trouver le chemin des filets mercredi à Vaduz, s’ils entendent sortir de la zone dangereuse. Plus facile à dire qu’à faire face aux joueurs de la Principauté, réputés difficiles à manœuvrer sur leur terrain. Au Rheinpark, ils devront se passer de Gaël Ondoua. Leur demi défensif russo-camerounais, promu arrière central depuis la blessure de Vincent Sasso, averti pour la quatrième fois de la saison, sera suspendu pour l’occasion.

Radio Lac