Accueil Revue de presse Primes maladie 2021: Hausse moyenne de 0,6% à Genève

Primes maladie 2021: Hausse moyenne de 0,6% à Genève

Le Conseil fédéral a dévoilé les tendances pour 2021: Au niveau national, la prime moyenne de l’assurance obligatoire des soins augmentera de 0,5% en 2021.

« Il s’agit d’une faible hausse par rapport à la moyenne des dernières années », a indiqué mardi ‘Office fédéral de la santé publique. « Les coûts de la santé continuent toutefois d’augmenter » et cela ne changera pas à l’avenir en raison de l’évolution démographique et du progrès technique, note l’office. Et d’ajouter que « des réformes s’avèrent nécessaires pour limiter la hausse à ce qui est médicalement justifiable ».

Après des hausses modérées en 2019 et 2020, celle de 2021 sera à nouveau inférieure à la moyenne des dernières années. Depuis 2010, la prime moyenne a augmenté de 3,2% par an en moyenne et de 3,7% par an depuis l’entrée en vigueur de l’assurance obligatoire des soins en 1996.

Variations légères à Genève

Le canton de Genève subira une hausse de 0,6% par rapport à 2020. La prime moyenne pour les adultes va augmenter de 0,2% à 484,9 francs. Celles pour les jeunes adultes va grimper de 0,5% à 375,4 francs. Enfin, celles pour les enfants reculent de 0,1% à 126,5 francs.

Dans les autres cantons, l’évolution des primes maladies se situe entre -1,6% (Appenzell Rhodes-Intérieures) et +2,1% (Tessin). Neuchâtel est le seul canton romand à connaître une baisse des primes, avec -0,2%. Comme Genève, Fribourg (+0,6%) est proche de la moyenne, Berne (+0,8%) et Vaud (+0,9%) sont un peu au-dessus de la moyenne nationale. Le Valais (+1,6%) et le Jura (+2%) enregistrent de plus fortes hausses. La prime moyenne s’élèvera à 316,50 francs.

Effets de la pandémie

Les primes de 2021 sont calculées pour couvrir les coûts estimés pour l’année 2021, rappelle l’OFSP, ajoutant qu’il n’est même pas encore possible de connaître l’impact de la pandémie de Covid-19 sur les coûts de l’année 2020. « Il subsiste de nombreuses incertitudes et il est encore trop tôt pour évaluer les coûts réels. »

Si les coûts des prestations de l’année 2020 s’avèrent plus élevés ou moins élevés qu’estimés lors de la fixation des primes, cela se traduira par une variation correspondante des réserves, souligne l’OFSP. Et de préciser que les réserves cumulées des assureurs dépasseront les 11 milliards de francs en 2020 (voir encadré).

L’office rappelle par ailleurs qu’il a approuvé pour l’an prochain une compensation des primes encaissées en trop de 183 millions de francs et une réduction volontaire des réserves de 28 millions, ce qui fait un total de 211 millions qui retournera aux assurés.

Avec ATS Keystone.

Radio Lac