Accueil Revue de presse Nouvelle rame du TGV Lyria

Nouvelle rame du TGV Lyria

Un train à deux étages, plus de 30% de places disponibles, du wifi: la nouvelle rame du TGV Lyria se veut « moderne et récente ». Elle circulera entre les principales villes suisses et Paris dès le 15 décembre. Les trajets ont également été modifiés.

« Les enjeux climatiques vont avoir un impact majeur », a déclaré Fabien Soulet, directeur général de Lyria, lors d’une conférence de presse mardi à Lausanne. Dans une attitude « volontaire », « on doit prendre nos responsabilités et activer les leviers pour accélérer la transition vers la mobilité ferroviaire. »

M. Soulet a indiqué que le trafic ferroviaire émet 23% de moins de gaz à effet de serre que l’avion pour un même trajet. « Le choix du train doit être une évidence. »

Pour accueillir une hausse tendancielle de la fréquentation – une croissance attendue de la mo bilité de 25% entre la Suisse et la France selon l’EPFL -, 4500 places supplémentaires seront disponibles quotidiennement. Cela correspond à une augmentation de 360 à 507 places par rame.

Pour répondre aussi aux enjeux économiques, climatiques et touristiques, la nouvelle offre Lyria comprend huit allers-retours quotidiens Genève-Paris et six pour le trajet Lausanne-Paris. Parmi ces six trajets, trois passeront par Vallorbe et trois par Genève.

Ligne de Vallorbe « pérenne »

Il y aura désormais une ligne de moins qui passe par Vallorbe. Cette décision avait provoqué une levée de boucliers, notamment de la part du Conseil d’Etat vaudois. A la suite d’une table ronde entre Berne, le canton de Vaud et Lyria, une convention a été signée en septembre pour étudier le marché et réfléchir à un éventuel retour de la quatrième ligne passant par Vallorbe.

La ligne de Vallorbe est « pérenne », a assuré le directeur général de Lyria lors du point presse. « Il n’y a pas de Lyria sans passer par le Jura. » Il a précisé que la nouvelle offre, avec trois trains à double étage plutôt que quatre trains à un seul étage, permet tout de même des capacités plus élevées.

Lors d’une cérémonie officielle après la conférence de presse, Nuria Gorrite, la présidente du Conseil d’Etat vaudois, a salué le projet Lyria 2020 qui « rassemble les peuples et garantit une prospérité économique ».

Source : ATS

Radio Lac