Accueil Revue de presse LES NOUVEAUTES ET COUPS DE COEUR A LA BIBLIOTHEQUE!

LES NOUVEAUTES ET COUPS DE COEUR A LA BIBLIOTHEQUE!

En raison de la crise sanitaire le Café et l’Apéro Littéraires n’ont pu avoir lieu les 21 mars et 03 juillet derniers.

Le planning est donc un peu bouleversé.

Un précédent article vous avez fait part de quelques Coups de coeur correspondant aux Nouveautés du Printemps 2020.

Voici maintenant les Coups de coeur et la liste des Nouveautés de l’Eté 2020!

 

Le prochain rendez-vous correspondra à la Rentrée Littéraire de Septembre avec un Café Littéraire prévu le 31 octobre 2020…si tout va bien!

Mais d’ici là, profitons de belles lectures et prolongeons encore un peu l’été !

 

  • ROMANS FRANCAIS

– Oh happy days, M.L. Bondoux et J.C. Mourlevat     

Après le succès de Et je danse aussi, le talentueux duo d’écrivains, J.C. Mourlevat et M. L. Bondoux, ont décidé de redonner vie à leurs deux personnages, Adeline Parmelan et Pierre-Marie Sotto pour partir, dans ce nouveau roman, jusqu’au Canada.

De l’aventure, des péripéties, de l’amour (bien sûr!) et même du suspens…bref un roman à déguster durant l’été mais pas que!

 

On poursuit avec trois émouvantes histoires  de femmes, entre violences conjugales, fuites, mais également renaissances et résiliences.

– La deuxième femme, L. Mey  

Sandrine ne s’aime pas (trop grosse, trop laide) et le jour où elle rencontre son homme, plus rien d’autre que lui ne va compter. Alors quand la 1ère femme de l’homme réapparaît, le conte de fée vire au cauchemar et l’homme va finalement montrer son vrai visage.

Un texte coup de poing à l’écriture tendue pour dénoncer les violences conjugales et les féminicides.

 

– La femme révélée, G. Nohant… une émancipation transatlantique  

En 1950, Eliza Donneley, qui se cache sous un nom d’emprunt, a quitté une vie dorée à Chicago, un mari et même son fils, pour retrouver, à Paris, une liberté perdue.

Pourquoi cette femme a t-elle quitté au risque de tout perdre? Comment pourra t-elle se pardonner cette fuite?

Le livre retrace l’histoire d’un exil, avec en toile de fond l’après-guerre, et un objectif, celui de l’appareil photo d’Eliza, un Rolleiflex qui va l’entraînera de nouveau à Chicago pendant les événements de 68 et la lutte en blancs et noirs.

 

– Les Jours brûlants, L. Peyrin… entre enfermement psychologique et libération intime, un cocktail parfait qui se boit d’une traite ou presque!   

Joanne Linaker quarantenaire bourgeoise, femme et mère aimante, va tout quitter suite à une agression traumatisante.

Son salut sera l’évasion pour protéger ceux qu’elle aime. Destination: Las Vegas!

 

  • ROMANS ETRANGERS

– Sugar Run, M. Maren  

Un 1er roman qui nous entraîne dans la course folle d’une femme dominée par un immense besoin d’amour et qui va tenter de reprendre le cours de sa vie après des années passées en prison.

 

– Une ardente patience, A. Skamerta  

A. Skarmeta, écrivain chilien exilé en Allemagne, imagine les derniers temps (au moment du coup d’Etat du Général Pinochet en 73), du poète Pablo Neruda et son amitié avec un jeune facteur de l’Ile noire. Celui-ci apprend à faire des métaphores, à composer des poèmes d’amour pour sa bien-aimée et à regarder différemment le monde.

 

  • RECITS DE VIE

– D’un cheval l’autre, Bartabas  

Connu pour ses chorégraphies équestres, le génial écuyer rend magnifiquement hommage aux compagnons de sa vie.

Tout commence et se termine avec Zingaro (tsigane en espagnol), le 1er cheval acheté à 19 ans par celui s’appelait encore Clément Marty.

Zingaro va révéler l’homme qui s’appellera ensuite Baratabas.

A près de 63 ans, Bartabas se sent vieillir sereinement et voulait “dire [ses] chevaux pour que le temps n’avale pas leurs noms”. C’est chose faite !

 

– Croire aux fauves, N. Martin  

Attaquée par un ours en 2015, au Kamtchakta, l’ethnologue, N. Martin, est restée fascinée par cette étrange “rencontre”.

Elle en a tiré un récit à la fois savant et littéraire.

Malgré l’épreuve, elle présente cet événement comme un rencontre qui lui a permis d’approfondir ses réflexions anthropologiques et son attachement aux peuples arctiques qu’elle étudie.

 

Vous attendent également des documentaires, des Bd, des livres audios, des policiers et quelques romans du terroir et des large vision.

Nous vous souhaitons à nouveau de belles lectures pour accompagner votre été,  avant de vous retrouver cet automne autour d’un café, d’un thé et de livres bien sûr!

commune de Messery