Accueil Revue de presse Les autorités présentent la politique criminelle commune pour la période 2021-2023

Les autorités présentent la politique criminelle commune pour la période 2021-2023

Le gouvernement genevois et le procureur général ont présenté la cinquième édition de la politique commune en matière de lutte contre la criminalité. Elle sera mise en application pour la période 2021-2023 et s’attaquera notamment à la problématique récente des mineurs non accompagnés. L’autre nouveauté sera le renforcement des actions préventives auprès des auteurs et des victimes.

Le procureur général de la République et le Conseil d’Etat ont adopté la cinquième édition de la politique criminelle commune en matière de lutte contre la criminalité. Elle sera mise en application pour la période 2021-2023. Pour rappel, la première édition de cette politique commune date de 2012. Les autorités en ont également profité pour faire le bilan de la période 2018-2020. Les précisions d’Olivier Jornot, procureur général de la République.

Olivier Jornot Procureur général de la République

MNA et prévention

Le procureur général de la République et le Conseil d’Etat ont adopté cet après-midi la cinquième édition de la politique criminelle commune en matière de lutte contre la criminalité. Elle sera mise en application pour la période 2021-2023. L’une des nouveauté de cette politique c’est qu’elle s’attaquera à la problématique des mineurs non accompagnés (MNA). Un phénomène qui inquiète Olivier Jornot.

Olivier Jornot Procureur général de la République

A Genève, les délits commis par ces faux mineurs surchargent considérablement le système judiciaire et la police. L’autre nouveauté sera le renforcement des actions préventives auprès des auteurs et des victimes.

Olivier Jornot Procureur général de la République

Radio Lac