Accueil Revue de presse Le réseau de soins genevois entièrement mobilisé face à la pandémie

Le réseau de soins genevois entièrement mobilisé face à la pandémie

Pour faire face à l’augmentation du nombre de malades Covid-19, le canton a sollicité l’engagement de toutes les compétences disponibles: HUG, cliniques privées, médecins de ville et soins à domicile sont désormais sur le pont

L’objectif est d’assurer les soins dont la population a besoin en augmentant les capacités d’accueil hospitalières, indique lundi le Département de la santé (DSES) dans un communiqué. Au total, 631 patients Covid-19 sont hospitalisés dans le canton, soit 23 de plus que dimanche.

Pour Bertrand Levrat, directeur général des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) cité dans le communiqué, « la mobilisation de tous les professionnels est indispensable pour faire face à la situation actuelle, qui est dramatique ». Cette mobilisation permettra aux HUG l’ouverture de 250 lits supplémentaires.

A domicile

Plusieurs cliniques privées ont de leur côté ouvert des lits pour recevoir des malades Covid-19. Plus d’une centaine de lits devraient ainsi être disponibles dans les jours qui viennent entre l’Hôpital de La Tour, la Clinique des Grangettes et la Clinique Générale-Beaulieu, précise le DSES.

La centrale 144 joue aussi un rôle-clé dans cette mobilisation générale. Elle gère l’orientation des personnes identifiées comme étant atteintes du Covid et dont l’état de santé nécessite des soins urgents. En fonction de critères médicaux, un traitement d’oxygénothérapie à domicile peut être instauré avec l’aide de médecins de ville et du réseau de soins à domicile.

Toutes les interventions chirurgicales ne pouvant pas être repoussées de plus de trois mois sont effectuées dans le cadre de la coopération entre secteurs public et privé. La prise en soin des cas lourds nécessitant une infrastructure particulière, ainsi que les urgences, restent assurées par les HUG.

7500 candidatures

Fin octobre, les HUG avaient lancé un appel pour trouver du personnel volontaire en renfort. Ils ont reçu plus de 7500 candidatures, dont tiers de professionnels de la santé. A ce jour, 227 personnes ont été engagées, dont 119 soignants et 24 retraités.

Dès mardi, l’armée sera engagée aux HUG pour un renfort 24 heures sur 24 de 20 hommes. Au total, 80 soldats assureront cette permanence. La Protection civile et le Service d’incendie et de secours (SIS) font aussi partie de cette mobilisation générale.

Source:ATS

Radio Lac