Accueil Revue de presse Le PLR Genève mise sur Cyril Aellen pour le Conseil d’Etat

Le PLR Genève mise sur Cyril Aellen pour le Conseil d’Etat

Cyril Aellen est le candidat du PLR Genève pour l’élection complémentaire au Conseil d’Etat le 7 mars.

L’assemblée des délégués du parti a désigné mardi soir le député de 48 ans pour conserver le siège PLR à la suite de la démission de Pierre Maudet.

Cyril Aellen a obtenu 132 voix, alors que l’autre candidat à la candidature, Gilles Rufenacht, 47 ans, en a rassemblé 43 lors de cette assemblée organisée en ligne. Il y a eu deux abstentions. Les deux hommes présentaient des profils très différents même si, sur le fond, ils se rejoignaient.

Cyril Aellen a mis en avant son expérience politique. Il a été conseiller municipal à Bernex et est élu au Grand Conseil depuis 2013. Cet avocat, proche des milieux immobiliers, a notamment été à la tête des libéraux avant la fusion avec les radicaux. Il se présente comme un homme de dialogue et de consensus.

« J’ai su me faire apprécier de mes collègues PLR, me faire respecter de nos alliés et être craint de nos adversaires », a relevé M. Aellen. Il veut s’atteler aux réformes structurelles indispensables pour le canton. « L’Etat doit se montrer plus agile », a-t-il souligné.

Hors sérail

Gilles Rufenacht, directeur de cliniques privées, n’a quant à lui jamais assumé de mandat électif. Il a été président de l’association des cliniques privées de Genève et de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève. Il s’est décrit comme un rassembleur prêt à faire souffler un vent de renouveau.

Avec ses deux casquettes – sanitaire et économique – il se présentait comme l’homme de la situation pour intégrer le gouvernement en pleine crise Covid-19. Gilles Rufenacht a mis en avant sa proximité avec les entreprises hors des cercles politiques traditionnels. Il voulait faire de l’emploi le point fort de son action.

Aellen vs Maudet

Cyril Aellen, dont c’est la première tentative à l’exécutif cantonal, essaiera de conserver le siège PLR, remis en jeu après la démission de Pierre Maudet. Le candidat PLR devra notamment affronter son ex-collègue de parti. En effet, le conseiller d’Etat démissionnaire, désormais indépendant après son éviction du parti, se représente.

A droite, plusieurs candidats sont pressentis pour cette élection complémentaire. L’UDC a annoncé vouloir présenter un conseiller national, à savoir Céline Amaudruz ou Yves Nidegger. Le conseiller national Vert’libéral Michel Matter a aussi fait part de son intérêt. Le PDC ne devrait présenter personne et soutenir le candidat PLR.

La gauche compte sur cette élection complémentaire pour faire basculer la majorité du Conseil d’Etat. Les Verts ont officiellement désigné Fabienne Fischer pour partir à l’assaut de l’exécutif. Les écologistes appellent les socialistes et Ensemble à Gauche à se ranger derrière cette candidature. Les deux formations doivent encore se prononcer.

Avec ATS Keystone

Radio Lac