Accueil Revue de presse Le personnel de l’ONU à Genève progressivement de retour début juin

Le personnel de l’ONU à Genève progressivement de retour début juin

Le personnel de l’ONU à Genève va commencer à revenir au Palais des Nations dès début juin. Si le Conseil fédéral maintient la troisième étape du déconfinement, des conférences pourront avoir lieu mi-juin. Mais sous des formats différents de ceux d’avant la crise.

Les collaborateurs de l’ONU à Genève reviendront d’abord de manière « volontaire » en plus de ceux qui seront requis sur le site, a affirmé vendredi à la presse la directrice générale Tatiana Valovaya. Selon elle, l’ONU Genève a « réussi » toutefois pendant deux mois et demi à apporter le soutien attendu par la trentaine d’agences onusiennes présentes et des employés onusiens dans d’autres pays.

Le plus grand défi sera désormais d’honorer les distances physiques au Palais des Nations. Des signalisations au sol sont déjà établies depuis quelques jours pour garantir des sens uniques et les ascenseurs ne pourront pas être utilisés par plus d’une personne à la fois. Un nombre limité de personnes pourront être présentes en même temps dans les salles.

Pour autant, Mme Valovaya ne peut pas dire si le Conseil des droits de l’homme, prévu fin juin, pourra être organisé. « Ce n’est pas à nous de prendre la décision » mais aux Etats membres, dit-elle. En revanche, il est déjà certain qu’un seul représentant par délégation seulement sera admis dans une salle.

La crise a décalé aussi les importants travaux de rénovation du Palais des Nations. « Nous évaluons les retards », explique la directrice générale qui exclut toute interruption. Les travaux ont repris il y a un mois et demi mais avec un nombre restreint de personnes.

Dizaines de cas de coronavirus à à Genève

L’ONU a observé environ 500 cas de coronavirus dans le monde, dont 10% à Genève. Mme Valovaya n’a pas d’indication sur des infections pendant des réunions en février ou en mars.

Parmi les activités prévues dans les prochaines semaines, les Genevois pourront observer pour la première fois des composantes artistiques onusiennes à Genève. Une exposition est attendue dans quelques semaines en dehors du Palais des Nations.

Plus largement, le coronavirus montre l’importance « plus que jamais » d’honorer les Objectifs du développement durable (ODD), explique la directrice générale. Une discussion en ligne est prévue fin juin sur l’impact de la crise sur le marché mondial du travail, a-t-elle aussi ajouté.

Mme Valovaya estime que la Genève internationale sera plus « efficace » et « plus pertinente que jamais » après la crise. Elle souhaite encore que les discussions menées chaque semaine avec les chefs des organisations onusiennes à Genève soient maintenues.

Radio Lac