Accueil Revue de presse Le lancement de Cheops, le télescope des exoplanètes est reporté

Le lancement de Cheops, le télescope des exoplanètes est reporté

Le lancement de Cheops, le télescope des exoplanètes est reporté

Le télescope Cheops n’a pas pu être lancé ce matin à Kourou en Guyane. Un problème technique sur la fusée Soyouz a empêché le lancement du satellite contenant le télescope. La salle U300 de l’Uni Dufour était pleine, le public était venu en nombre pour assister au lancement en direct et en image. Plusieurs scientifiques européens avaient fait le voyage et la déception pouvait se lire sur les visages.

Cheops est issu d’un consortium de 11 pays européens et pour la première fois, la mission spatiale est pilotée par la Suisse, par les Universités de Genève et de Berne. Il va permettre d’analyser la composition de centaines d’exoplanètes. Ces planètes, qui se trouvent hors de notre système solaire et dont la première a été découverte en 1995, par les deux astrophysiciens suisses Michel Mayor et Didier Queloz et pour laquelle ils ont reçu le prix Nobel.

Le lancement n’est pas annulé mais seulement reporté selon le responsable scientifique de mission à l’Agence spatiale européenne (ESA), Pierre Ferruit.

Pierre Ferruit Responsable scientifique de mission à l’Agence spatiale européenne

Le lancement peut être reporté encore durant deux jours mais après il faudra prévoir une autre date. Pierre Ferruit.

Pierre Ferruit Responsable scientifique de mission à l’Agence spatiale européenne

Lancer un satellite est une opération très délicate qui se prépare minutieusement.

Pierre Ferruit Responsable scientifique de mission à l’Agence spatiale européenne

Cheops va tourner autour de la terre via les pôles. Le satellite croise toujours à la limite jour-nuit pour avoir le moins de pollution lumineuse possible. Il va mesurer la taille des exoplanètes, une donnée qui va renseigner sur leur composition, gazeuse ou solide.

 

Radio Lac