Accueil Revue de presse Le ciel se dégage pour Valentin Gautier à la transat en double

Le ciel se dégage pour Valentin Gautier à la transat en double

Valentin Gautier et Simon Kostner ont passé le cap le plus difficile, celui du Pot-au-Noir. Faisant équipe au sein de la Rösti Sailing Team, ils abordent la dernière ligne droite de la Transat Jacques Vabre chez les Class 40 avec la perspective de réussir une belle fin de course. Le duo 100% helvétique est à nouveau quatrième samedi en début de soirée après perdu un, voire deux rangs.

Le Pot-au-Noir hantise de tous les marins depuis des siècles. Le duo 100% helvétique l’a appris à ses dépens. La journée de vendredi a pénible pour Valentin Gautier et Simon Kostner.

Valentin Gautier Rösti Sailing Team

 

Quatrième depuis plusieurs jours, ils ont même rétrogradé au sixième rang. Cinquième avec un peu de quatre mille nautique sur le bateau le duo Gautier-Kostner caressent l’espoir de revenir dans la course.

Valentin Gautier Rösti Sailing Team

 

Malgré ce revirement favorable, leur situation n’est pas facile à vivre psychologiquement.

Valentin Gautier Rösti Sailing Team

 

Dans ces conditions, on peut tout de même se demander si il existe une stratégie ou si on doit se contenter de patienter.

Valentin Gautier Rösti Sailing Team

 

Quoiqu’il en soit, le marin genevois et son comparse zurichois bénéficient à nouveau de meilleures condition de vent, même si celui reste changeant.

Valentin Gautier Rösti Sailing Team

 

L’arrivée étant située à Salvador de Bahía. En attendant, il ne reste plus qu’à faire contre mauvaise fortune bon cœur, même si la situation est difficile vivre nerveusement, tant le spectre des stratégies envisageables parait limité.

Valentin Gautier Rösti Sailing Team

 

A bord de la « Banque du Leman », Valentin Gautier et Simon Kostner ont repris possession du quatrième rang samedi en tout début de soirée. Mais les écarts restaient infimes avec ses poursuivants.

 

Alan Roura a passé l’équateur. 

Provisoirement vingt-et-unième du classement dans la catégorie IMOCA, Alan Roura et Sebastien Audigane ont franchi un autre cap important: l’équateur. Navigant désormais à des vitesses plus élevées (de dix à quinze nœuds), ils ont pris rendez-vous pour une arrivée prochaine sur la côte au Nord-Est du Brésil…

 

 

 

Radio Lac