Accueil Revue de presse Le canton de Genève ordonne l’annulation des plénières du Conseil municipal

Le canton de Genève ordonne l’annulation des plénières du Conseil municipal

Le bureau du Conseil municipal de la Ville de Genève a décidé de convoquer les 80 élus pour six plénières en mai. Mais le Conseil d’Etat somme la présidente du délibératif d’annuler ces séances, qui violent l’arrêté de l’exécutif lié à la pandémie de Covid-19.

Un courrier signé par Thierry Apothéloz, conseiller d’Etat en charge des affaires communales, a été envoyé vendredi, indique Henri Della Casa, porte-parole du département de la cohésion sociale. Il confirmait une information de l’hebdomadaire GHI. La première des six séances est prévue mardi soir.

Jeudi, le bureau du Conseil municipal avait indiqué dans un communiqué que toutes les mesures sanitaires exigées avaient été prises dans la salle de l’Organisation mondiale de la météorologie (OMM) où se réunissent les élus. Mais le canton n’est pas de cet avis. Il estime que ces mesures ne respectent pas le plan de protection et les directives édictées par le médecin cantonal.

Le canton précise également que seules sont autorisées les séances extraordinaires des Conseils municipaux. « Force est de constater que les objets portés à l’ordre du jour ne présentent pas un caractère urgent et ne relèvent pas d’un intérêt public qui primerait sur la santé compte tenu du risque encouru par la tenue d’une séance en présentiel », écrit M.Apothéloz dans son courrier.

La présidente du Conseil municipal a jusqu’à lundi midi pour annuler ces séances. Si elle n’obtempère pas, les séances pourront être interrompues sur ordre du Conseil d’Etat.

Radio Lac