Accueil Revue de presse Le Canton de Genève gèle la construction en zone villas

Le Canton de Genève gèle la construction en zone villas

Le Département du territoire du Canton de Genève gèle les constructions dans la zone villas. Une loi votée en 2013 permettait jusqu’ici aux propriétaires de parcelles en zone villas de plus de 5’000 m2, de construire de manière plus dense. Ces dispositions, qui ne devaient être utilisées que de manière dérogatoire, sont devenues la règle, selon le département du territoire genevois.

Les villas construites sont souvent très minéralisées et d’une architecture médiocre. Le gel concerne le 89% de la zone villas et non les 11% destinés à devenir des immeubles. Les explications d’Antonio Hodgers, le Conseiller d’Etat chargé de l’aménagement du territoire.

Antonio Hodgers Conseiller d’Etat chargé de l’aménagement du territoire

Le département gèle les constructions pour une durée de deux ans environ, le temps de faire un bilan. Il aurait vu une explosion des demandes depuis 2016. Antonio Hodgers

Antonio Hodgers Conseiller d’Etat chargé de l’aménagement du territoire

Pourtant ces villas contiguës ou groupées répondent à une demande de la population, notamment de la classe moyenne. la réaction d’Antonio Hodgers.

Antonio Hodgers Conseiller d’Etat chargé de l’aménagement du territoire

Pour le département du territoire, l’impact sur la nature de ce type de construction en zone villa est important.

Antonio Hodgers Conseiller d’Etat chargé de l’aménagement du territoire

Cette décision de geler les constructions en zone villa ne va-t-elle pas favoriser l’établissement de personnes en France voisine ? La réponse d’Antonio Hodgers.

Antonio Hodgers Conseiller d’Etat chargé de l’aménagement du territoire

Le département a édicté un guide des bonnes pratiques en 2017. Ce gel permettra d’évaluer son efficacité. 6 communes sont particulièrement concernées par l’explosion de ce type de constructions, dont Vandoeuvres, Troinex ou encore Veyrier. Le département du territoire attend que les communes engagent une réflexion.

Radio Lac