Accueil Revue de presse La Ville de Genève s’active pour sécuriser les parcs après la tempête

La Ville de Genève s’active pour sécuriser les parcs après la tempête

Nos amis les arbres sont les premières victimes de la tempête de jeudi dernier. Le Service des espaces verts de la Ville de Genève est à pied d’œuvre pour sécuriser les parcs touchés. Un vent tournoyant serait la cause de dégâts si importants.

Les arbres genevois ont payé un lourd tribut à la tempête de jeudi dernier. Rien qu’en Ville de Genève, ils sont une centaine à avoir été déracinés ou fortement endommagés. La Rive gauche a été encore plus touchée que la Rive droite surtout au bord du lac. Les parcs La Grange et des Eaux-vives ont vu plusieurs arbres centenaires casser sous la force du vent. La priorité pour le service des espaces verts : sécuriser. Certains ont sont ont subi de véritables mutilations, ce qui met le public en danger. Jean-Gabriel Brunet, il est adjoint de direction au Service des espaces verts en Ville de Genève (SEVE) et chargé de l’entretien.

Jean-Gabriel Brunet Adjoint de direction au SEVE et responsable de l’entretien

Vent destructeur

Le vent a soufflé à 79 km/heure, selon Météo suisse. Les arbres sont habitués au vent. Mais celui-là était traître. Les explications de Jean-Gabriel Brunet.

Jean-Gabriel Brunet Adjoint de direction au SEVE et responsable de l’entretien

Le SEVE invite le public à respecter les fermetures de parcs. Surtout Rive droite, à la Perle du lac par exemple. Six arboristes et trois bûcherons travaillent d’arrache-pied. Deux entreprises ont été mandatées par la Ville pour les aider. Il faut avoir un œil avisé pour repérer les arbres qui risquent de tomber. Les équipes sont formées à cet effet. Le service invite néanmoins la population à être prudente. Il y a danger.

Jean-Gabriel Brunet Adjoint de direction au SEVE et responsable de l’entretien

Sécuriser les préaux

Les parcs touchés sur la Rive droite sont le Parc William Rappard, Barton, Mont Repos et La Perle du lac. Rive gauche, le Jardin anglais, le parc des Eaux-vives et La Grange ont subi beaucoup de dégâts mais aussi le parc Bertrand et celui de la Bâtie. D’autres lieux comme les préaux ont été touchés et ils sont prioritaires.

Jean-Gabriel Brunet Adjoint de direction au SEVE et responsable de l’entretien

Les arbres remarquables, comme le cèdre du parc Beaulieu, n’ont pas été touchés mais des arbres vénérables d’une centaine d’années sont tombés ou ont été très fortement mutilés. Ce ne sont pas forcément les vieux arbres qui ont le plus souffert.

Jean-Gabriel Brunet Adjoint de direction au SEVE et responsable de l’entretien

Replantage massif prévu

Le SEVE va replanter massivement, comme le veut le Magistrat en charge des espaces verts, Alfonso Gomez. Son souhait: replanter trois arbres pour un arbre tombé ou arraché.

Jean-Gabriel Brunet Adjoint de direction au SEVE et responsable de l’entretien

Quelque 190 personnes travaillent au Service des espaces verts.

 

Radio Lac