Accueil Revue de presse La fin de la convention entre la Revue et la Ville de...

La fin de la convention entre la Revue et la Ville de Genève

La Ville de Genève ne va pas renouveler la convention qui la lie à l’Association Make Fun Productions de Laurent Nicolet et Antony Mettler, qui produit la Revue genevoise. La collaboration se terminera à la fin du mois. La Ville a pris cette décision après avoir reçu un rapport externe sur la gestion et les comptes du spectacle satirique portant sur les exercices 2018 et 2019.

La municipalité indique mardi que le rapport met en lumière une gestion administrative de la Revue « problématique ». La conséquence aura été d’occulter l’état réel de la situation financière de la manifestation, qui a été déficitaire lors de ses dernières éditions, et d’empêcher tout redressement énergique.

La société fiduciaire qui a procédé à l’audit n’a toutefois constaté aucun détournement de fonds ni malversation dans l’utilisation des ressources de l’association. Elle n’a pas non plus relevé « d’enrichissement personnel, les coproducteurs ne s’étant aucunement rémunérés sur l’édition 2020 », souligne la Ville de Genève.

Le rapport note que la société de production a « partiellement utilisé » la subvention versée par la Ville pour régler les déficits des éditions précédentes. Elle a ainsi dérogé au souhait de la municipalité qui voulait que cet argent serve à payer les artistes, qui se sont retrouvés sans contrat à cause de la crise sanitaire.

« Bonne foi »

« Il apparaît néanmoins que le règlement du déficit antérieur effectué avec la subvention 2020 a été fait en toute bonne foi », dans l’idée d’équilibrer les comptes. L’association a en outre entrepris les démarches pour indemniser ses collaborateurs touchés par le ralentissement des activités lié à la pandémie de Covid-19.

La subvention annuelle que verse en deux tranches la Ville de Genève à la Revue s’élève à 335’100 francs. Cette somme représente 17% du budget de la manifestation, qui dépasse les 2 millions de francs.

Le Département de la culture et de la transition numérique (DCTN) de la Ville de Genève demande maintenant que la dernière tranche de la subvention 2020 soit « prioritairement affecté à la rémunération » des personnes qui auraient été engagées dans le cadre de l’édition 2020 de la Revue, « à l’exception des coproducteurs ».

Le Service culturel de la municipalité doit prochainement annoncer les conditions de mise au concours public des éditions 2021 et 2022 de la Revue.

Source: ATS

Radio Lac