Accueil Revue de presse La crise sanitaire aura finalement eu raison de la Geneva Pride

La crise sanitaire aura finalement eu raison de la Geneva Pride

Après un report, la Geneva Pride est finalement annulée!

La crise sanitaire aura eu raison de la tenue de la Geneva Pride. La manifestation était initialement prévue du 27 juin au 5 juillet puis reportée à septembre. Le Week-end des fiertés, qui devait avoir lieu du 10 au 13 septembre, n’a pas été autorisé par le canton.

« Bien que cette décision tombe comme un coup de massue, pour la deuxième fois en l’espace de trois mois, la Geneva Pride comprend la situation et veut honorer sa responsabilité sociale, en protégeant son public et l’ensemble de la population », écrit lundi l’association éponyme. La programmation aurait dû être communiquée ces prochains jours.

Malgré le cadre sanitaire actuel, Geneva Pride songe à renforcer sa visibilité dans l’espace public. Et de souligner que « 2020 est une année politique cruciale » pour la communauté LGBTIQ+, avec l’extension de la norme pénale antiraciste à l’homophobie, en vigueur depuis juillet, et les débats parlementaires sur le mariage égalitaire ainsi que sur la facilitation du changement de sexe à l’état civil.

Dans l’immédiat, l’association alerte le public et les autorités sur les risques sociaux que pose le Covid-19, au-delà des risques sanitaires, pour les personnes LGBTIQ+ comme pour d’autres groupes minorisés et discriminés. La distance sociale et l’impossibilité de se réunir constituent des facteurs aggravants d’invisibilisation, de violences, d’isolement, de dépression voire de suicides, écrit-elle.

La prochaine Pride romande doit se tenir à Genève l’an prochain, du 19 au 27 juin. Elle sera organisée par la Geneva Pride.

Radio Lac