Accueil Revue de presse L’Eglise protestante de Genève bénira les couples de même sexe

L’Eglise protestante de Genève bénira les couples de même sexe

Les couples de même sexe unis civilement pourront être bénis au sein l’Eglise protestante de Genève (EPG) au même titre que les couples hétérosexuels. Le Consistoire a pris cette décision jeudi soir à la quasi unanimité.

« La bénédiction est la même pour les couples de même sexe que pour les couples de sexe différents, même si elle n’engage pas de la même manière la filiation », indique le texte accepté jeudi. La Compagnie des pasteurs et des diacres doit renouveler les outils liturgiques pour accompagner les nouvelles formes de conjugalité et de configuration familiale, précise vendredi un communiqué de l’EPG.

Selon l’agence de presse protestinfo.ch, plusieurs Eglises cantonales font déjà des cérémonies pour les couples de même sexe, mais certaines ne proposent pas la bénédiction aux couples homosexuels afin de démarquer les différents types d’union. L’EPG se distingue ainsi en adoptant une pratique similaire pour tous.

« Nous sommes très heureux de cette avancée », a déclaré Vanessa Trub, vice-présidente de la Compagnie des pasteurs et des diacres. Elle a déjà été sollicitée par des couples homosexuels pour bénir leur union.

« Cette décision est le fruit serein d’un travail de convergences, progressif et exigeant, de plusieurs années au sein de la Compagnie des pasteurs et des diacres, pour l’EPG, sans clivage majeur ni polarisation », a réagi sur les réseaux sociaux Blaise Menu, pasteur et modérateur de la Compagnie des pasteurs et des diacres. Le débat avait été relancé en 2017.

Mariage civil

Au début novembre, la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) recommandait l’ouverture du mariage au couple du même sexe sur le plan civil. Les délégués encourageaient aussi les Eglises membres de la FEPS d’assumer le nouveau concept de droit civil du mariage pour l’union religieuse. Ils avaient en revanche refusé d’adopter une pratique liturgique qui ne se distingue en rien de celle des couples hétérosexuels.

Sur le plan politique, la Commission juridique du Conseil national s’est prononcée fin août en faveur du « mariage pour tous », initiative parlementaire des Vert’libéraux. Actuellement, le mariage civil n’est ouvert qu’aux couples hétérosexuels. Les couples homosexuels peuvent officialiser leur union par un partenariat enregistré. Le Conseil national devrait discuter du projet de loi au cours de la session du printemps 2020.

Source: Keystone-ATS

Radio Lac