Accueil Revue de presse L’application Lymo redémarre à Genève

L’application Lymo redémarre à Genève

Le diffuseur de courses genevois reprend ses activités dans le canton dès ce lundi. Lymo a pour objectif de maximiser les revenus des chauffeurs indépendants, tout en offrant un meilleur choix et des prix plus bas aux clients. La plateforme planifie son expansion sur le territoire national, mais aussi sur le marché européen.

Lymo redémarre à Genève. La plateforme genevoise qui réunit chauffeurs VTC (pour voitures de tourisme avec chauffeur), conducteurs de taxis et clients reprend ses activités dans la Cité de Calvin dès ce lundi. La plateforme se présente comme un comparateur de courses avec, d’un côté des chauffeurs proposant leur service pour un montant fixé par eux-mêmes et, de l’autre des clients qui sélectionnent un trajet en fonction de son prix, du type de véhicule et de la note du conducteur. Lymo se veut unique en son genre puisque le chauffeur est indépendant et ne paie aucune commission. Une idée qui est née du constat que les chauffeurs souffraient de la concurrence et des commissions qu’ils devaient payer sur les autres plateformes existantes. Plus de précision avec Mélanie Malhamé, directrice générale de Lymo en Suisse.

Mélanie Malhamé  Directrice générale de Lymo en Suisse

Pour rappel, Lymo a dû suspendre ses activités dans le canton en mai dernier suite à une décision de la Suva qui considérait que les chauffeurs inscrits sur la plateforme n’étaient pas des indépendants. Au mois de juillet la caisse nationale d’assurance accident est revenue sur sa décision permettant ainsi à la plateforme de faire son retour.

Un modèle unique

À l’inverse de son concurrent Uber qui prélève une commission de 27% par course et fixe les tarifs, la start-up genevoise ne prend aucune commission et ne fait payer ses chauffeurs que 15 francs par semaine pour l’utilisation de l’application. L’objectif est de maximiser les revenus des chauffeurs indépendants, tout en offrant un meilleur choix et des prix plus bas aux clients. Un modèle économique unique qui à première vue ne permet pas de faire de bénéfices. Le détail avec Mélanie Malhamé

Mélanie Malhamé  Directrice générale de Lymo en Suisse

A ce jour, l’application possède plus de 400 chauffeurs inscrits.

Ambition nationale et internationale

Implantée à Genève, la plateforme planifie son expansion sur le territoire national, mais aussi sur le marché européen et international. Lymo prévoit de financer ses ambitions grâce à des levées de fonds. Les précisions de Mélanie Malhamé.

Mélanie Malhamé  Directrice générale de Lymo en Suisse

Radio Lac