Accueil Revue de presse L’aéroport de Genève a diminué son empreinte sonore en 2019

L’aéroport de Genève a diminué son empreinte sonore en 2019

L’empreinte sonore de Genève Aéroport a reculé l’année dernière par rapport à 2018.

Cette baisse est principalement liée à une diminution globale des mouvements d’aéronefs (-0,6% en 2019), en particulier après 22 heures, indique mercredi l’aéroport genevois.

La surface des zones exposées au bruit est passée de 33,3 km2 en 2018 à 29,9 km2 en 2019. Le nombre d’habitants exposés à des valeurs limites supérieures à la réglementation a également diminué, passant de 22’726 personnes en 2018 à 20’135 personnes l’année dernière, soit une baisse de 11,4%.

Le recul de l’empreinte sonore de l’aéroport est lié à une diminution du nombre de mouvements, notamment après 22 heures. Pour ce faire, l’aéroport a mis en place une série de mesures afin de réduire le nombre de décollages en retard, comme, par exemple, disposer d’avions de réserve et prioriser les vols retardés.

Les compagnies aériennes ont continué par ailleurs de moderniser leur flotte l’année dernière avec des appareils de nouvelle génération plus silencieux, relève Genève Aéroport. Les mouvements d’avions classés dans la catégorie 5, c’est-à-dire la moins bruyante, sont passés de 13,7% en 2018 à 18,7% en 2019.

Avec ATS Keystone.

Radio Lac